vendredi 9 janvier 2009

Fermeture du site jusqu'au dimanche 18 janvier



Pour cause de réunions politiques militantes devant permettre de définir et de négocier, avec d'autres, une stratégie globale en vue des futures échéances électorales européennes de juin prochain, le site sera momentanément fermé jusqu'au dimanche 18 janvier.

Il rouvrira le lundi 19 janvier, sauf exception liée à une actualité urgente.

Pour vous tenir informé(e)s des derniers évènements, notamment la visite de Carl Lang demain au Mont-Saint-Michel, nous vous invitons à visiter dans l'ordre, la première quinzaine de nos liens, concernant des sites liés à l'actualité de Carl Lang, ainsi que la vingtaine de derniers liens, relatifs à la presse et à l'information nationale.

L'intervention de Carl Lang, avant hier sur Radio Courtoisie, sera donc mise en ligne le lundi19 janvier, de même que notre analyse de la situation et les nombreuses raisons d'espérer en un enracinement durable conduisant à la victoire de nos idées.

La Rédaction.



INFO DE DERNIERE MINUTE :

Avant même le lancement de la campagne de Carl Lang, voici la dernière déclaration de Marine Le Pen à propos de Carl Lang et de ses ami(e)s. Lisez bien, vous apprécierez...

« Ils ne se battent que pour prendre le chèque de 5 000 € à la fin du mois ; depuis cinq ans, ils n'ont pas dépensé beaucoup d'énergie sur le terrain. »


Quand on sait que, contrairement aux mensonges fantasmagoriques du dernier carré, 80% des élus et militants de la région concernée suivent Carl Lang (tout le monde est au courant en dehors de la secte), que peu d'entres eux ont vu Marine Le Pen depuis cinq ans, en dehors du village sinistré de Hénin-Beaumont, et que Marine Le Pen a un taux de présence d'à peine 50% au Parlement Européen (dernière du classement avec Villiers), quand Carl Lang est dans le peloton de tête, avec une présence de 93% (classement officiel de « L'Express »), on est en droit de pouffer de rire devant de telles sornettes.

Ceci dit, nous retrouvons là toute l'exquise délicatesse, la finesse d'esprit, la légèreté, la grâce et le tact de Marine Le Pen, l'amie de Steeve Briois, l'homme pour qui le FN est une "boutique".

Mais peut être veut-elle dire qu'ils sont des « gagne-petit » avec seulement 5,000 € par mois ?

Il serait intéressant de connaître le montant des chèques que Marine Le Pen touche à la fin de chaque mois. Il est on ne peut plus difficile de savoir précisément ce que gagne Marine Le Pen, c'est un tabou comme pour toute la haute classe politicienne d'ailleurs. De plus, les élites sont très conservatrices et procédurières en la matière. Il faut donc marcher sur des oeufs, d'autant que les sources d'information en la matière sont très rares.

Nous savons que Marine Le Pen est Conseiller Régional d'Ile de France (région de plus de 3 millions d'habitants). A ce titre, son indemnité de base, hors éventuels avantages, est de 2.585,17 € par mois, selon les sources officielles. A cela, il faut ajouter les diverses avantages, les défraiements et le système dit des « jetons de présence », sommes qui ne sont pas soumis aux cotisations sociales.

Marine Le Pen est également Présidente du Groupe FN au Conseil Régional d'Ile de France. A ce titre, elle a droit à des défraiements supplémentaires, le reste étant à la discrétion de chaque groupe et de chaque parti, certains accordant à leur Président(e) de groupe des émoluments supplémentaires.

Nous savons que Marine Le Pen est Conseiller Municipal sur Hénin-Beaumont. A ce titre, elle n'a droit à aucune indemnité, mais légalement, elle peut demander une « compensation des pertes de revenus qu’elle a subit du fait de l’utilisation des crédits d'heure et d'autorisation d'absence ».

Nous savons que Marine Le Pen est Député Européen. A ce titre, la rémunération de base est de 6.952,91 € par mois pour un eurodéputé français. A cela s'ajoute légalement et de plein droit une « Indemnité mensuelle représentative de frais de mandat » de 3.500 € brut par mois + une « Indemnité journalière pour frais de bouche et de logement » de 251 € par jour + les « Remboursements de frais de voyage » (calculés sur une base kilométrique aérienne forfaitaire et en fonction du lieu d'élection).

Certes, Marine Le Pen doit payer son assistant parlementaire européen, plus une secrétaire. On est en droit de penser qu'elle doit également payer sa voiture, son chauffeur, et, pourquoi pas, un garde du corps, ce qui serait somme toute relativement normal.

Nous en sommes tout de même à 13038.08 € brut par mois, plus les 251,00 € par jour « d'indemnité journalière pour frais de bouche et de logement » payée par le Parlement Européen, plus les jetons de présence, le tout sans compter les diverses et différents avantages afférents. (Sources Officielles)

Nous avons trouvé (et enregistré) en archive sur le site « Vérité sur le FN » que Marine Le Pen avait indiqué lors d'une émission de TV qu'elle gagnait « aux alentours des 7.000,00 Euros par mois ». Elle ne pouvait alors parler qu'en « net », hors impôts, hors frais, salaires et charges. D'autant que, selon une source non confirmée, elle serait salariée du FN en tant que Conseillère auprès du Président. Un de nos correspondants nous a promis de nous envoyer une preuve de cela. Nous attendons de la recevoir pour la confirmer et la publier.

Quoi qu'il en soit, Marine Le Pen n'a pas à se plaindre et est loin de la misère. Jean Marie applique à merveille son adage, « Je préfère mes filles à mes cousines, mes cousines à mes voisines, mes voisines à mes lointaines, etc ».

A vrai dire, ce n'est évidemment pas cela que les militants reprochent, ni même qu'un père pense à assurer l'avenir matériel de sa fille, quoi de plus normal après tout. Le Pen a d'ailleurs raison de préciser qu'il n'est pas le premier à faire cela, ajoutant que bien des enfants de journalistes, de membres de la « jet set » ou de personnes politiques succèdent à leurs parents.

Non, le seul et gros reproche qu'on puisse faire à JMLP sur ce domaine là, c'est d'en vouloir plus, de vouloir créer un précédent en plaçant sa fille non seulement à la tête de son parti, mais en plus en tant que représentante, porte parole du Mouvement National et candidate à la Présidentielle.

Qu'elle ait sa place, bien sur, personne n'a jamais été contre, du moins auparavant et avant ses prétentions délirantes, mais tout en haut, NON bien sur, c'est évident ! Non seulement il y a bien meilleur qu'elle, mais comme l'a rappelé avec brio et une logique implacable Carl Lang, à force d'erreurs à répétition, de propos et de fautes politiques coupables, nous n'avons plus du tout aucune confiance en elle, ni sur le plan personnel, ni sur le plan technique, ni sur le plan politique ! Et, comme l'a toujours affirmé Jean Marie Le Pen, la confiance ne se décrète pas, on a ou on a pas confiance, c'est tout !

Si elle avait su rester à sa place, toute sa place mais rien que sa place, il n'y aurait jamais eu de problème. Mais trop c'est trop, et la coupe est pleine. Elle tente de faire passer l'incroyable privilège médiatique dont elle bénéficie pour un dur labeur au service de la (sa) cause. Et bien nous lui disons merci, ou plutôt non merci, et nous préférons suivre Carl Lang.

Maintenant que les ponts ont été rompus, après tout, que le meilleur gagne, et nous verrons bien la situation des uns et des autres à l'automne 2011.

Après le temps des basses attaques et des justes répliques, nous étions de ceux qui pensaient que la séparation pouvait ramener au moins le calme, la sérénité, la raison, et que, sur la base de quelques valeurs communes, nous pouvions dès lors éviter au moins les insultes et réserver les attaques en direction de nos adversaires communs. Et bien non, avec ces gens là c'est chose impossible, et la campagne n'est même pas entamé que Carl Lang et ses ami(e)s ont droit à la calomnie de la vénalité en guise d'objectif politique. Quelle noblesse !

D'accord, nous sommes prévenus de leur état d'esprit. Qu'ils le soient aussi, car à chaque fois qu'il le faudra, dans la dignité comme dans la fermeté, nous rendrons coup pour coup, et largement !

4 commentaires:

Monique a dit…

Bravo et merci de vos précieuses informations. Au plaisir de vous retrouver le 18. Bonnes réunions.

franc-sparte a dit…

Je ne sais si il en aura connaissance, mais j'adresse mes meilleurs voeux de réussite à Carl Lang, avec qui je partage apparemment le même souhait final.

courage et confiance

PS : En espérant aussi qu'il réponde enfin aux offres de service qui lui sont adressées ....les miennes, via son site internet, étant restées, sans réponse à ce jour...

serge a dit…

Je pense que vous faites erreur, il semblerait que la voiture et le chauffeur de Mme Le pen soient payés parle conseil régional d'ile de france.

Merci pour vos infos

ginetteepouse_x@yahoo.fr a dit…

MARINE ET LE PHOENIX

Election partielle du 11 janvier 2009 dans ce canton semi-rural du sud-est de l’Yonne.

Les ambitions du FN (source Nations Presse Info)
« Après la clôture officielle des candidatures le 18 décembre 2008, 4 protagonistes participont à ce scrutin partiel dont la campagne électorale a démarré le 29 décembre. Bien évidemment on retrouve 2 notables locaux très enracinés et adeptes du clientélisme le plus archaïque. En revanche on note une division préjudiciable pour la droite nationale qui présente 2 candidats.
Marie-Solange Mansard et son suppléant Patrick Fleury porteront les couleurs du FN tandis que le mégrétiste Claude Moreau, membre du Bureau et du Conseil national du MNR, jouera le trouble fête dans ce scrutin partiel dont le “vainqueur” risque d’être une abstention colossale.
Polytechnicien, chef d’entreprise et ancien président du groupe FN au conseil régional de Bourgogne, Claude Moreau avait subi une véritable déconfiture électorale en Bourgogne lors des élections régionales du 21 mars 2004 (1,75 %, 11 701 voix).
Pour information, le frontiste Pierre Jaboulet-Vercherre avait obtenu 15,77 % (105.270 voix) lors du premier tour tandis qu’au second ses 4 listes avaient recueilli 15,37 % (108.133 voix) soit 6 élus. Ancien 2e vice-président du conseil régional de Bourgogne (1998-2004), le conseiller régional Édouard Ferrand est secrétaire départemental du FN de l’Yonne et membre du bureau politique du FN.
Rappelons que lors des élections cantonales du 21 mars 2004, le socialiste Jean Mariani avait obtenu 51,78 % tandis que la frontiste Alexandrine Ferrand avait recueilli 13,19 % (701 voix).
Après la déconvenue des dernières élections législatives de juin 2007, les observateurs politiques avaient noté un net redressement lors des élections municipales et cantonales de mars 2008 ».

Résultat du 1er tour
I : 8.745 ; V : 3.408 ; Exp : 3.333 ; Abs: 61,03 %
Isabelle Huberdeau (DVG) : 1.644 (49,32%) BAL
Pascal Germain (DVD) : 1.435 (43,05%) BAL
Claude Moreau (SE) : 174 (5,22%)
Marie-Solange Mansard (FN) : 80 (2,40%)

MARINE LE PEN, L’AVENIR…