jeudi 12 mars 2009

DU RIFIFI CHEZ "LIBERTAS" - PAUL MARIE COUTEAUX REPREND SA LIBERTE !

Du rififi chez "Libertas" - Paul Marie Couteaux reprend sa liberté...


Suite à la décision de Ganley et de Villiers de donner la tête de liste en Île de France à Jérome Rivière, ancien député (CNIP UMP) des Alpes Maritimes, en lieu et place de l'eurodéputé sortant et président du "RIF" (Rassemblement pour l'Indépendance de la France) Paul Marie Couteaux, ce dernier a donc décidé de se retirer de l'alliance dont il faisait partie avec "Libertas", le "MPF" et CPNT.

Voici ce que Paul Marie Couteaux déclare dans son dernier communiqué de presse.

"Paul-Marie Coûteaux député Français au parlement européen, Président du RIF, Vice-président du groupe Indépendance & Démocratie
Non à l'Europe de la crise, Non à l'OTAN, Non à l'impuissance, Oui à la France !

Fidèle à l'Europe des Etats voulue par le Général de Gaulle, je ne puis accepter la prise en main de la campagne européenne des souverainistes par l'organisme pan-européen dénommé Libertas-Europe.

Si ce qui s‘est présenté comme un « label » pouvait afficher un lien entre les NON à travers l'Europe, il semble que son rôle aille désormais au-delà puisque son Président, l’homme d’affaires Declan Ganley est allé jusqu'à évoquer le 18 février dernier devant les membres de mon groupe Indépendance et Démocratie, la nécessité de "liste de vote commune". Soucieux de préserver l'indépendance de mes votes et de mes interventions, je récuse le parrainage de M. Ganley. Que ce soit en faveur d'une Europe qui serait rendue "démocratique" par l'élection d'un Président de l'Europe au suffrage universel, d'un "continent ouvert" qui exclurait toute forme de protection ou de préférence communautaire à commencer par la PAC, que ce soit l’intégration de la Turquie, ou l'appartenance de tous les Etats membres à l'OTAN ("Focus" février 2009), ses convictions ne sont pas celles pour lesquelles nous nous battons depuis Maestricht.

Elu en 1999 sur la liste Pasqua-Villiers-Garaud, réélu en 2004 en Ile-de-France sur les listes "changeons d'Europe" soutenues par Philippe de Villiers, j'entends poursuivre le combat victorieux du référendum de 2005 et faire respecter le NON du peuple Français, ainsi que l'indépendance de la France menacée par une double intégration dans l'U.E. et dans l'OTAN.

Avec mes amis du Mouvement pour la France, dont une trentaine de fédérations me demandent aujourd'hui de poursuivre ma tâche dans l'esprit qui fut toujours le nôtre (respect des Nations/Coopération entre Etats souverains), comme avec ceux du Rassemblement pour l'Indépendance de la France qui se veut un point de rencontre entre les souverainistes de tous les horizons, avec les fidèles des Cahiers et de la Lettre de l'Indépendance, j'entends construire en Ile-de-France une liste de large unité nationale pour que se rassemblent toujours plus nombreux les esprits et les cœurs des millions de solitaires qui, à l'heure des périls, ont besoin plus que jamais des solidarités, des principes politiques traditionnels et du nom même de la France."

Après la nomination comme tête de liste de Jérome Rivière, et après un tel communiqué, Paul Marie Couteaux n'a plus que deux solutions concrètes et sérieuses. En effet, la suggestion de certains de le voir rallier DLR et Dupont Aignan se heurte aux réalités tant structurelles que conjoncturelles. Les deux personnages ne sont pas sur la même ligne, tant s'en faut, et de plus, il faudrait que Couteaux change de région, ce qui n'est apparemment pas dans ses intentions. Non, en fait et dans la réalité, il ne reste que deux options pour Paul Marie Couteaux : Monter sa propre liste avec le seul RIF et ses comités de liaisons, ou rejoindre Carl Lang au sein du Rassemblement Patriotique autour du "Parti de la France".

Celles et ceux qui n'ont pas d'oeillères savent qu'en fait, sur l'Île de France comme partout ailleurs, pour les souverainistes sincères, il n'y aura le choix qu'entre deux vrais rassemblements sérieux : Celui autour de "Libertas", avec le "MPF" et "CPNT", et celui autour du "Parti de la France", avec "la Maison de la Vie et des Libertés", le "MNR" et la "NDP". Les autres listes, que ce soit le FN résiduel, le CNIP ou DLR, ne seront que de petites listes, au mieux marquant la fin d'un cycle, et au pire de division.

Les Nationaux, Nationalistes et Patriotes authentiques savent d'instinct que la seule solution viable pour l'avenir est de s'unir tous autour de Carl lang. Nous espérons que Paul Marie Couteaux fera le même constat.





1 commentaire:

Satrebil a dit…

Declan Ganley N'EST PAS pour l'entrée de la Turquie en Europe :

http://www.youtube.com/watch?v=45tiUL55YSU

Il le dit vers 7 minutes 50 secondes.