dimanche 30 novembre 2008

MARINE LE PEN ET LA CRISE AU FN VU PAR ERIC ZEMMOUR ...

MARINE LE PEN ET LA CRISE AU FN VU PAR ERIC ZEMMOUR ...



« Après son immeuble, le Front national vend ses meubles : Carl Lang ainsi que Jean-Claude Martinez, virés pour avoir monté une liste dissidente aux prochaines européennes. Les places rares sont chères ; et les « night-clubbers » - les jeunes amis de Marine Le Pen - ont de l’appétit.
Le FN ne s’est toujours pas remis de « l’horrible année » 2007 : Sarkozy a aspiré une part de ses électeurs ; et Besancenot lui a arraché son rôle tribunitien. Depuis lors, la Ve République a abattu sa loi d’airain : un parti politique n’existe que s’il possède un présidentiable crédible. Or, Jean-Marie Le Pen ne l’est plus et Marine ne l’est pas encore.

Pourtant, en Italie, aux Pays-Bas, en Belgique, les partis de la mouvance « nationale » ont le vent en poupe ; les dernières statistiques de la délinquance sont inquiétantes ; l’effondrement financier est aussi une crise de la mondialisation ; le discours sarkoziste s’éloigne souvent de sa matrice de campagne « républicaine », quand Carla Bruni-Sarkozy soutient un programme de « discrimination positive », ou quand le vote des étrangers est vanté par le fils du Président. Par contraste, les interventions médiatiques de Marine Le Pen et de ses amis sont de stricte obédience assimilationniste et laïque. Une (r)évolution - inaugurée par Le Pen lui-même lors du discours de Valmy en 2007 - qui prouve le tohu-bohu idéologique que connaît notre époque, quand on se souvient que le président du FN n’hésitait pas naguère à brocarder, à la manière des ligues d’avant-guerre, « la Ripoublique » !


Mais les « night-clubbers » prêchent dans un quasi-désert médiatique. Pour mieux préparer, pensent-ils, dans de bonnes conditions « dédiabolisées », l’heure de la reconquête d’un électorat populaire désillusionné. Une heure qui ne viendra peut-être jamais ».


Eric Zemmour


Source : LaBandeaRuquier.com (Texte repris du Figaro Magazine du 22 Novembre 2008)

http://www.labandearuquier.com/En-attendant-Marine.html



A vous de choisir entre les "night clubbers" de Marine Le Pen et les militants de Carl Lang !

6 commentaires:

NDP a dit…

La Nouvelle Droite Populaire salue la candidature de Carl Lang...
Communiqué de presse de la NDP :



Le Bureau national de la Nouvelle Droite Populaire salue la démarche responsable de Carl Lang de conduire la liste « Pour une nouvelle Europe » aux élections Européennes de juin 2009 dans la région Nord-Ouest.


Cette candidature de rassemblement de la droite nationale et identitaire est légitime, Carl Lang ayant été brillamment élu député à cette même élection en 2004.


Les électeurs sauront reconnaître la sage décision d’un homme de conviction qui leur est proche depuis des décennies. A ce poste, il défend cette région durement touchée par les restructurations économiques et sociales.


Face aux menaces qui pèsent sur l’identité de la France et de l’Europe, le rassemblement de toutes les énergies de la droite nationale et identitaire devient une ardente nécessité.

Veritas a dit…

Je pense que tout soutien à Carl Lang est le bienvenu. Cependant, l'association NDP devrait clarifier la situation vis à vis de son ancien Président fondateur, M Touzé, qui vient de péter les plombs récemment (et pour de bon) en indiquant qu'il était l'allié indéfectible des Etats Unis d'Amérique et de l'Etat d'Israël, qu'il combattait la Russie, tout racisme, toute xénophobie et tutti quanti. Il a même été jusqu'à déclarer tout à fait officiellement que quiconque ne partageait pas ses points de vues ne pourrait plus jamais faire de la politique avec lui ça ne s'invente pas. C'est sur son blog.
Alors d'accord, vous l'avez désavoué, puis viré et désavoué de nouveau, mais messieurs Spieler et Hélie, (tout de même les boss de la ndp et du journal synthèse nationale) lui maintiennent mordicus "leur vieille amitié indéfectible et inaliénable".
Avouez que ça fait désordre, surtout que l'axe de la politique étrangère de l'Europe sera bientôt une question essentielle durant les élections.
L'amitié a ses limites.
Et ce site a bien raison d'affirmer que toute union ne pourra se faire que sur la base d'idées claires et non polluées, même par "d'infectibles amitiés" plus que douteuses.

Anonyme a dit…

C'est pas le sujet mais la NDP a tout de même meilleure allure depuis le départ de touzé et que c'est robert spieler qui l'a dirige.
J'espère qu'on sera de nouveau tous réunis au sein d'une même structure, que ce soit le front ou autre chose.

Fabiano a dit…

Je n'apprécie pas toujours Zemmour, parce qu'en fait, il dit certaines (pas toutes et il délire et déforme des fois) des choses qu'on a affirmé nous durant des années et on l'applaudit pour ça tandis qu'on nous crachait dessus.
Maintenant, le coup des "night clubbers", c'est particulièrement bien senti. Ca sonne bien et ça touche sa cible.

Anonyme a dit…

Un peu facile de se réclamer de ZEMMOUR, proche d'israël et soutien de Sarkozy comme l'est tout le monde au Figaro, et très anti russe de surcroit, pour désavouer le FN et marine Le Pen : night clubbers est une vision journalistique, mais ce n'est en aucun cas une analyse politique.
Dans le fond, à part des querelles entre clans autour de deux personnes qui se disputent une place de député européen, je ne vois pas très clairement où est la différence entre Carl LANG, notable européen, et Marine Le Pen, autre notable européenne.
Qui des deux osera dire qu'il connait personnellement et qu'il vit les conditions d'un français modeste ? Si l'un des deux, avec une retraite de député européen à 6 -7 000 €uros prétend être du peuple, c'est aussi crédible que dans la bouche de Besancenot. Ces disputes causeront amertume, échecs et démobilisation.
Le grand gagnant est déjà connu : ce ne sera ni marine Lp , ni son père, ni Carl LANG, mais SARKOZY !

TOUS AVEC CARL LANG ! a dit…

La liberté d'expression serait-elle tombée aussi bas qu'on ne puisse plus citer quelqu'un sans être accusé d'en être proche ?
Nous n'avons rien à voir avec Eric Zemmour évidemment, et vive versa ! cependant, c'est notre droit d'avoir apprécié et donc de citer ce journaliste pour cet article, et seulement cet article pour le cas qui nous occupe. La référence aux "night clubbers" concerne les amis de Marine Le Pen et ne relève donc nullement de l'analyse politique. C'est un fait.
En ce qui concerne Carl Lang, il ne mange pas de ce pain là.
Enfin, concernant Nicolas Sarkozy, il serait fort étonnant que l'UMP gagne les européennes ! Au contraire, elles pourraient être un calvaire pour le parti du Président. A suivre...