samedi 29 novembre 2008

PAROLES DE LYDIA SCHENARDI – AVEC CA ON VA ALLER TRES LOIN !

PAROLES DE LYDIA SCHENARDI – AVEC CA ON VA ALLER TRES LOIN !

Extraits d'un reportage du webmagazine « letuyo.info ».
Propos de Lydia Schénardi, ex tête de liste FN aux dernières municipales sur Nice (4%), imposée par l'ancien majordome de Dieudonné, Marc Georges.

« La politique du maire de Nice (Christian Estrosi, Sarkozyste de la 1ère heure NDLR) n’est pas mauvaise. Je ne veux pas critiquer et préfère attendre de voir ce qu’il va faire sur des dossiers comme la nouvelle prison ou l’insécurité. »

« C’est évident qu’ils (les Identitaires, ndlr) nous ont volé des électeurs mais s’ils ont pris autant de place, c’est que nos responsables n’ont pas été à la hauteur ces quatre dernières années » reconnaît l’ambassadrice du FN dans la 5ème ville de France. Mais pas question de manger de ce pain-là. « Je ne suis pas une extrémiste (SIC NDLR). La soupe au lard, je ne rentre pas dans ce travers. Leur combat avec la socca, c’est un peu… Moi j’en mangerais du Kébab si j’avais faim ! »

Incontinence intellectuelle ou carence neuronale ?

Pour lire l'article en entier, cliquez ci-dessous. (Lisez c'est édifiant !)
Il est grand temps de remettre de l'ordre dans la maison !

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Elle a complètement perdu la tête ! Et elle est encore en place ? Misère Misère...

Anonyme a dit…

Elle a fumé la moquette cette dae ou quoi ???

Anonyme a dit…

A mon sens, cet article ne rend pas service à Carl Lang.

L'unique objectif de cet article est de faire de la lèche aux identitaires de Nice. Autant vous dire que ce n'est pas les niçois du sud qui vont aider Carl Lang dans le nord. Par contre, en raillant Mme Shénardi qui n'est vraiment pas quelqu'un de méchant, vous tendez à donner un mauvais à priori sur l'action de Carl auprès de frontistes qui pourraient être très utiles à Carl...

Faîtes attention à ne pas groupusculariser votre message politique.

TOUS AVEC CARL LANG ! a dit…

Merci de vous abstenir de parler de "lèche aux identitaires" et d'éviter ce type de langage à l'avenir. D'autant que c'est totalement hors de propos.

Pour mémoire et concernant la "soupe au cochon", il ne s'agit nullement de savoir si l'on est pour ou contre, mais UNIQUEMENT de savoir si l'on a encore le droit en France d'agir en hommes et en femmes libres, et donc bien évidemment de distribuer la seule et unique soupe de son choix !

La clé de voute de ce problème (qui n'aurait jamais dû en être un chez nous) c'est la liberté d'expression et d'action. Vous vous trompez donc de combat cher ami, et, sur ce point, 100% des militants nationaux, nationalistes et patriotes sont d'accord ! Il s'agit même d'un véritable Casus Belli ! (le contraire serait un comble et une honte !)

Il est tout de même incroyable de ne pas être d'accord sur un sujet aussi simple et basique. Cela fait partie des plus petits fondamentaux, du plus élémentaire des "plus petits dénominateurs communs" ! Nier une telle évidence c'est conduire inévitablement à la ruine du "plus grand diviseur commun". La principale raison des succès des identitaires, outre l'indispensable travail de terrain, c'est justement d'appuyer là où ça peut faire mal, et, s'ils peuvent le faire, c'est qu'il y a eu erreur manifeste et incontestable en amont.

Nous n'avons évidemment rien contre Mme Schénardi au plan humain. Mais comment diable peut-on aller jusqu'à débiter de telles sornettes ? C'est un non sens politique absolu et d'un amateurisme définitivement décrédibilisant. En clair, c'est une faute ! D'ailleurs, l'article d'origine est malheureusement rempli d'un tas d'exemples de ce qu'il ne faut surtout jamais faire en politique. C'est cela et non le fait de le dénoncer qui est "groupuscularisant". Le résultat des dernières municipales est d'ailleurs là pour le souligner : 4% !

Petit rappel en forme de "guide du militant" : (relire l'article d'origine en entier)

- On n'insulte jamais les militants, surtout devant la presse et en les prenant pour des andouilles (pour ne pas dire plus) !

- On ne dit jamais qu'on vous a "volé" des électeurs ! Si vous les avez perdu, c'est de votre faute, pas de celle des autres !

- On ne joue jamais contre son propre camp !

- On ne pratique jamais l'autojustification, l'autoflagellation voire l'autohumiliation !

- On ne tresse pas des Lauriers à l'adversaire (surtout quand, dans le même temps, on invective un simple concurrent du même bord) !

- On n'utilise jamais les mêmes basses armes que l'on reproche aux forces du système de se servir contre vous ("je ne suis pas extrémiste moi !") !

Tout ceci ne rime à rien, sauf à vouloir lutter contre son propre camp. En bien peu de lignes, Mme Schénardi fait beaucoup de mal, qu'on le veuille ou non. Et, en affirmant cela, nous sommes bien certains d'être en-phase avec Carl Lang. C'est d'ailleurs pour ce côté exemplaire qui fait sa très grande force que nous le soutenons.

Merci de nous avoir donné l'occasion de préciser quelques points de rappels indispensables et vitaux.

Ce qui prouve l'extrême désordre, voire le chaos dans nos milieux, c'est qu'on puisse en arriver à parler de "lèche aux identitaires" sur un point où tout le monde devrait être d'accord, le tout sous les rires et acclamations de nos ennemis. Nous ne formulons qu'un seul vœu : Que jamais les Identitaires n'en arrivent à parler de "lèche aux nationaux ou aux frontistes".

Nous n'avons d'ennemis chez les patriotes, nationalistes et nationaux QUE sur les fondamentaux.

La simple liberté d'expression et d'action pour toutes et tous, militants en tête, (surtout dans le respect de nos valeurs et de nos idéaux), fait partie de la base de ces fondamentaux.

Il y a du pain sur la planche...