mardi 9 décembre 2008

ALAIN SORAL RAILLE L'EXTRÊÊÊÊÊME DROITE ET DENIGRE LES AUTRES PRETENDANTS FN A LA TETE DE LISTE EN ILE DE FRANCE !

ALAIN SORAL RAILLE "L'EXTRÊÊÊÊÊME DROITE" ET DENIGRE LES AUTRES PRETENDANTS FN A LA TETE DE LISTE EN ILE DE FRANCE ! (Marie Christine Arnautu, Jean Michel Dubois et les autres)

Il y a quelques heures, la vidéo de l'intervention d'Alain Soral (lors de la clôture de l'Université 2008 de son « club » « Egalité et Réconciliation ») a été mise en ligne sur le site Internet « Dailymotion ». Nous ne pouvions pas passer sous silence certains propos.

En réponse à une question sur son éventuelle candidature en tant que tête de liste Front National lors des élection européennes de juin prochain, Alain Soral a déclaré ceci :

« Je suis membre du Comité Central du FN. Je n'étais d'ailleurs pas candidat, mais Le Pen qui est un farceur (SIC) m'a nommé sans me le dire. J'ai donc découvert que j'étais membre du Comité Central et d'ailleurs j'ai dit que ce que j'aime bien, c'est que ce n'est pas démocratique. Je ne suis pas candidat et je n'ai même pas à passer par l'élection. Ca m'a été reproché mais j'aime bien ce petit truc là (RESIC). (...) Je suis aussi membre du Conseil Scientifique du Front National, et, c'est mon côté Léniniste (RERESIC, arrêtons les SIC il y en aurait bien trop NDLR) de faire passer des idées ».

Tout aussi édifiant, il déclare également ceci.

« Je ne suis pas venu là pour ajouter de la division à la division ni pour foutre la merde (!). J'essaye d'amener des choses positives en sachant qu'en politique on choisit le moins pire et on sait que c'est pas des histoires d'amour ». (...) « Dans mes réunions il y a quelques centaines de personnes, ce qui est très rare au Front ». (quel aveu NDLR !)

A écouter et à voir ici à partir de la 13ème minute et jusqu'à la fin.

A propos de sa candidature à l'investiture en tant que tête de liste FN pour les futures élections européennes en Ile de France, il déclaré ceci.

« Compte tenu de la sociologie de l'Ile de France, je pense que je peux apporter quelque chose. Et le contenu des autres candidats ... Marine étant parti dans le nord, pour moi je n'ai pas de concurrent ! (...) Le problème avec l'extrême droite (!), pour des raisons sociologiques car c'est souvent la moyenne et la grande Bourgeoisie (!), c'est que des armées mexicaines, y'a que des généraux quoi ! Et puis c'est surtout des "Gamelins" ! (rires et applaudissements de la salle composée d'environ 150 personnes NDLR) On m'a bien savonné la planche en interne car comme le disait quelqu'un ici, là où il y a de l'homme y'a de l'hommerie (!) pour le dire plus élégamment. (...) Nous (à égalité et réconciliation NDLR) sommes une bande de jeunes, simplement motivés, formés, organisés, disciplinés, et je crois que quelque part, nous donnons des leçons quelque part à ceux qui devraient être nos maîtres, de solidarité, de discipline, d'efficacité, voilà ! (...) J'amène des idées, j'amène du monde, et j'espère qu'en haut lieu ça sera bien compris. (...) J'ai bien dit au Président que j'ai vu il y a deux jours que si j'étais pas investi, contrairement aux autres candidats qui ont dit qu'ils feraient un caca nerveux (!) sur la place publique, je continuerais à travailler, je fermerais ma gueule (!) ». (Donc s'il n'est pas désigné comme il se doit il reste chez lui ? NDLR)

A écouter et à voir ici, entre le tout début et la minute 04.30.


Après avoir dénigré Bruno Mégret et Philippe de Villiers, qualifiant avec finesse leur refus de l'islamisme « d'anti islamisme rabique », (et plusieurs fois !!! en osant aller jusqu'à affirmer que le rejet de l'islamisme était ultra minoritaire en France !!! ça ne mange pas de pain d'insulter l'extrême droite, tout le monde sait le faire !),et que cet "anti islamisme rabique" ne faisait que 2% aux élections, (ce qui est totalement faux d'autres analyses sérieuses permettant d'affirmer que si Mégret a échoué c'est par ultra républicanisme et par excès d'imitation du FN [autrement Le Pen n'aurait jamais 17,5% en 2002 lors d'une campagne à des années lumières de Valmy et Argenteuil], tandis que si Villiers échoue nationalement c'est par manque de talent et par refus clair et net d'identitarisme le faisant justement ressembler ... au Mégret jacobin de 2002 pour un même et maigre résultat), voilà ce qu'il déclare encore.

« Au Front National, on ne fait pas du tout de sociologie. (...) Les cadres du Front, qui ne représentent pas du tout l'électorat du Front, pensent que se faire plaisir à eux c'est bon pour faire des voix au Front, alors qu'en fait ce qu'ils n'ont pas compris, c'est que c'est Le Pen qui fait des voix. Eux sont totalement marginaux par rapport aux électeurs du Front. (...) l'extrême droite méprise souvent le concept et la sociologie, parce que c'est ce qui les a vaincu historiquement, quelque part, et bien ils s'assoient dessus ».

S'ensuit une tentative « marxistante » désespérée de défense de la stratégie cataclysmique de 2007, par des affirmations gratuites et uniquement par l'attaque massive et lourde des positions contraires aux siennes, fidèle en cela à toute la rhétorique communiste. Tout n'est que mensonges et injures du genre « tous ceux qui pensent cela sont des idiots qui méritent mon pied au cul », « rassembler l'extrême droite au premier tour c'est faire 2% », « pour être au second tour il fallait faire 28,5% » (ce qui prouve qu'on n'apprend même pas ni les maths ni le principe des vases communicants au PCF, et d'ailleurs, même Ségolène n'a pas eu à faire ce score mais peu importe passons NDLR), « Rassembler l'extrême droite c'est aller avec monsieur Vial en forêt et en culottes courtes », « rassembler l'extrême droite c'est être à 400, les mêmes 400 depuis 30 ans. Ils étaient 400 y'a dix ans et ils seront peut être 400 dans dix ans ! ».

Il conclut brillamment le sujet ainsi.

« Je ne sais pas ce que je vais faire avec ma grande gueule. Je vais déjà me poser la question de la sociologie de l'Ile de France, et je pense que je suis le seul qui se pose cette question et le seul qui se pose la question des élections comme ça. Les autres (Marie Christine Arnautu et Jean Michel Dubois voire d'autres NDLR) ils veulent le poste parce que ça fait 20 ans qu'ils sont là, et puis c'est tout, voilà. J'ai pas entendu d'autres arguments, c'est « c'est mon tour » voilà ! (...) Moi je dis servir et les autres se disent se servir, voilà, c'est tout. C'est la différence ! ».

Si ça c'est pas de l'insulte et du mépris, il faut rayer ces noms du dictionnaire !

A écouter et à voir toujours ici, entre la minute 06.30 et la minute 08.30.


Pour le moment, nous nous contenterons de quelques rapides commentaires.

- Pourquoi le FN ne revient pas très très vite à la seule et unique solution viable en Ile de France : Martial Bild ! Voire un retour à la raison de Marine Le Pen.

- Si Soral ne s'excuse pas et ne change pas, nous ne voyons pas comment les militants du Mouvement National ne mettraient pas un point d'honneur à le faire battre par tous les moyens ! Nous reviendrons ultérieurement et s'il le faut sur les allégations et pseudo analyses délirantes d'Alain Soral.

- Comment vont réagir les mis en cause ? Car quand même, se faire envoyer par Soral qu'on est « là pour se servir », surtout quand on accuse Carl Lang d'aller à la gamelle, outre que c'est infamant comme diffamant, ça fait tache et surtout désordre !

- Quel va être la décision finale du FN et que va t-il se passer par la suite ?

- Est-ce que la situation et les évènements vont permettre l'émergence d'une candidature « Nationale Indépendante » en Ile de France, (Martial Bild, Bernard Antony, Annick Martin, Robert Spieler, un autre, un nouveau ?), seule réponse à la fuite des électeurs qui s'annonce, au profit de Paul Marie Couteaux (également « National Républicain » mais éminemment plus crédible pour nous), si jamais Soral était tête de liste FN et ne changeait pas radicalement sur la forme bien sur, mais aussi sur le fond et en quantité de domaines.

M Soral ne comprend l'union que dans un seul sens et en cela (notamment) il est définitivement resté marxiste !

La situation est devenue intenable pour les nationaux franciliens, pris en otages entre trois candidatures ubuesques dont ils ne veulent pas. Ils vont méditer cette autre citation d'Alain Soral et la faire leur :
« Si l’on jette une pierre dans votre jardin, cela ne sert à rien de s’en prendre à la pierre, il faut plutôt regarder d’où vient la main qui l’a jetée ».

Effectivement Alain, on ne pouvait pas mieux dire.

Espérons que l'Union qui se forme actuellement autour de Carl Lang pourra apporter une réponse à ce problème comme aux autres...


TOUS AVEC CARL LANG !

NB: Nos messages sont à diffuser partout et par tous les moyens ! A vos familles, à vos proches, à vos amis, à vos relations, à toutes et à tous les militants et sympathisants de la France Française, partout autour de vous et par tous les moyens possibles ! Merci.


ADDENDUM (du lundi 22 Décembre 2008 - 10h22)


TOUS AVEC CARL LANG - MYSTÉRIEUSE DISPARITION DES VIDÉOS D'ALAIN SORAL AVANT LA DÉSIGNATION PAR LE FRONT NATIONAL DE SA FUTURE TÊTE DE LISTE POUR LES EUROPÉENNES EN ILE DE FRANCE !


Alain Soral, ses services et les partisans de son club ont fait disparaitre toutes traces des vidéos précitées ! Faut-il que notre article ait marqué les esprits à un point tel pour utiliser des procédés aussi dérisoires. Dimanche dernier, lors de son dernier conseil national, le FN a refusé de désigner sa future tête de liste en Ile de France pour les européennes. Selon toute vraisemblance, les propos de Soral sur ses adversaires pour cette désignation ont fait grand bruit. Selon nos sources, le FN n'aurait pas renoncé à nommer Soral. Si cela se confirme, ce sera une nouvelle étape dans la chute finale du Front National version actuelle. Bien évidemment, nous conseillons à tous nos ami(e)s qui, comme nous, avaient enregistré et converti ces vidéos au format "avi", de les archiver. Elles pourront servir à informer comme à se divertir. Nous ne comprenons pas les raisons de ces suppressions "staliniennes", puisque Soral ne rate jamais une occasion d'insulter "l'extrêêêêême droite". A moins qu'il n'y ait été obligé par les personnes insultées après de secrètes excuses. A moins que sa candidature soit si sérieusement menacée que lui et ses copains tentent de rattraper le coup de façon bien maladroite voire grotesque. A moins enfin que Soral ait décidé de changer de ton comme de discours. En cette période de fêtes de la Nativité, on peut croire aux miracles. Mais concernant un marxiste, on peut également en douter. Profitons de l'occasion pour rire un peu, avant de se préparer, toutes et tous derrière Carl Lang, au renouveau du Mouvement National. Joyeux Noël !

Méfiance comme vigilance, mais confiance quand même aux vrais militants que ce cirque ne fait pas rire du tout


19 commentaires:

Yannick a dit…

Merci à vous de signaler ces attaques mensongères et abjectes sur ce que soral nomme tout comme nos pires ennemis l'extrême droite. J'ai été visionné ces vidéos en quatre parties et je veux simplement signaler qu'il s'en prend également aux partisans de l'algérie française, aux soupes populaires (suivez mon regard), à ce qu'ils nomment avec mépris "les dames patronnesses du 19ème siècle, et même à Bruno Gollnisch pour lequel il semble avoir dédain et mépris. Plus surprenant encore, il émet de sérieux doutes sur marine le pen dont il semble dénoncer la mauvaise diabolisation en affirmant en gros (et façon coco) que bannir les fachos c'est bien mais ne pas l'écouter lui c'est pas bien. Il est même allé jusqu'à parler du Front comme de la "droite fachote" ! C'est dire.
Je tenais à informer vos visiteurs de tout cela car vraiment il faut savoir à qui on a à faire.
Vous parlez de lui accorder éventuellement du crédit s'il changeait, mais là vous rêvez croyez moi, il ne changera jamais. C'est bien trop tard. Qu'est-il venu faire au FN ? Mystère Mystère.

franc-sparte a dit…

Il sera beaucoup pardonné à Soral pour sa belle intervention contre Besancenot (disponible sur youtube avec mots clés Soral + Besancenot).

Ceci dit, Alain, quelle superbe erreur tactique d'avoir adhéré au FN !

Hors du FN, Soral tenant des propos parfois élogieux sur Lepen ou le Front avait du poids. Oui, l'hommage extérieur a de la force, surtout venant d'un homme à qui les plateaux télé étaient ouverts.

Venant du sein du FN ces mêmes propos ne valent plus un gant de boxe miteux ! Quoi de plus normal qu'un membre du FN dise du bien du FN ? De surcroit, Soral perd sa visibilité médiatique. Bravo.

Ensuite, nouvelle erreur (moins grave) celle de s'en prendre, lui aussi, à "l'extreme-droite" c'est à dire celle de hurler avec les hyènes (loups étant trop élogieux).

Ce qui est amusant c'est que c'est une erreur de même nature que celle qu'il fustige avec raison, de vouloir "rassembler l'extreme-droite"
Sur les voisins idéologiques la seule position est le silence et de faire de la meilleure propagande qu'eux.

L'ennemi doit être clairement identifié par le peuple auquel on s'adresse. Un seul ennemi, une seule cible. Le régime.

Soral a raison de dire qu'il y a trop de généraux dans l'armée mexicaine de l'extreme-droite. C'est une évidence. Mais ce n'est pas un réel probleme. Si le Grand Parti voit le jour ces "généraux" se rallieront ou seront engloutis dans l'anonymat. Il suffit de faire de la meilleure propagande.

Le but est de rassembler des CENTAINES DE MILLIERS d' adhérents, au moins 5 centaines de milliers et si possible au moins le double c'est à dire un million, qui dégageront automatiquement quelques dizaines de milliers de militants de la rue.

Et là, avec mes 50 000 braconniers on jouera une toute autre musique.

Ce ne sont pas les quelques 10 ou 20 000 adhérents des groupuscules d'extreme droite qui fourniront ces batailons, il faut donc aller les chercher AUSSI ailleurs.

Comment ? Certainement pas par une propagande mièvre à la 2007 sauce marinesque, mais par un extremisme résolument offensif.

A ce propos arretons de rejeter le beau mot "extreme" (en revanche je suis plus réservé sur "droite" puisque maintenant l'UMP est cataloguée "de droite" et que loin d'être un extreme UMP j'en suis un total et fanatique (autre superbe mot à conserver)opposant.

Les foules veulent des chefs déterminés, les foules vont d'un pas plus ferme à suivre qu'à conduire, aucune faiblesse ne peut être pardonnée à un chef, surtout d'extreme-droite.

Oui, ce sont ses faiblesses de 2002 - 2007 qui ont fait perdre à Lepen des millions de partisans. Ce n'est pas l'autre minable qui les lui a "volés". C'est que le vieux chef a plusieurs fois fléchi le genou, à Argenteuil et autres lieux.
Il a eu beau essayer de se rattraper, le peuple a vu le chef nu, le chef est nu. Plus de chef.

Nous attendons le prochain en espérant que ce soit le bon.
Carl devrait se secouer. L'heure passe vite pour ceux aux genoux hésitants ...

franc-sparte
courage et confiance

Anonyme a dit…

Bien dit Yannick et Franc Sparte, mais bon il ne faut pas être étonnés non plus. Le mauvais exemple vient d'en haut quand Le Pen lui même parle de ses anciens héros fidèles d'hier (et durant des décennies) comme de la merde, en les comparant à des gamellars et carrément à des rats, faut pas s'étonner que soral sorte ça.
A quand un grand mouvement de renouveau ? J'aimerais tant voir ça et qu'on ne parle plus de choses comme ça.

franc-sparte a dit…

Erreur de ma part. J'ai regardé la video aprés en avoir lu la transcription écrite.

Il faut tout de même avouer que bien que la forme écrite soit fidèle (elle est évidemment incomplète, il serait impossible de faire sur ce blog une reproduction in-extenso) à l'oral Soral est bon et que certaines de ses formules et de ses analyses qui peuvent faire bondir à la lecture, passent mieux à l'oreille.
(J'ai bien aimé le passage sur Saint Just, Besancenot et Chavez)

Sur la fin il est même assez convaincant et je regrette assez mon introduction du premier message sur l'erreur tactique de son adhésion au FN (mais ce point ne pourrait etre résolu que par une discussion face à face, car je ne connais pas toutes ses motivations.

En fin de compte pour en revenir à ces fameux "fondamentaux", l'origine marxiste de Soral ne me gêne pas, son analyse sociologique semble cohérente. Je ne retire rien sur les autres critiques que j'avais formulées.

Reste Marine ! Ah cette Marine ! J'avais vu il y a peu chez Taddei (FR3) un débat entre d'un côté Marine et Soral et de l'autre des robots du régime.
Passons sur le fond pour ne pas être trop long, sur la forme, un point remarquable est que jamais Marine ne regardait Soral, mais que constamment Soral quetait du regard l'approbation de Marine. C'en était frappant.

Soral, homme soumis ?

Mais en fin de compte la seule chose qui compte c'est la position de Soral sur l'immigration-invasion. Et là, j'avoue, je ne trouve rien, que ça en est inquiétant.
Quelqu'un a t-il des lumières sur cette qustion qui est tout de même centrale ?

franc sparte
courage et confiance

René a dit…

Je suis un militant nationaliste d'evry et je vais en parler autour de moi croyez le. Vous avez raison, on ne doit pas laisser passer ça. S'il est candidat, il n'aura pas ma voix et je ferai campagne contre lui. Il n'aura qu'à compter sur les bobos et ses troupes personnels de "petits bourgeois".

TOUS AVEC CARL LANG ! a dit…

Pour Franc Sparte.

Concernant l'immigration, Soral est non seulement "assimiliationiste", sur la sordide ligne "Valmy Argenteuil", mais il va plus loin en prônant l'alliance sacrée avec les jeunes de banlieue alors qu'il ne rate jamais une occasion d'insulter les identitaires et ce qu'il nomme injustement l'extrêmeeeee droite !

Il ne faut pas se voiler la face. Certains dits "natios" ont été tentés par les fumisteries de Soral par antisionisme. Ne tombons pas dans ce piège grossier. Et ce n'est pas « faire le jeu des sionistes » que d'affirmer cela.

Les Nationalistes doivent rejeter le sionisme comme l'immigrationisme, comme l'islamisme (comme toute idéologie néfaste et contraire aux seuls intérêts Français et Européens). Ce sont des idéologies qui nous sont étrangères et qui n'ont pas leur place chez nous. Nous sommes français et notre devoir est de défendre notre identité d'abord. Méfiance donc, même si avec Soral, (dont nous ne nions pas une certaine répartie amusante et fraiche), il y a bien évidemment des points de convergences réels sur le lutte contre le mondialisme financier, l'indépendance et la pérennité de la souveraineté française, la grandeur du pays, le rejet de la domination américaine, le rapprochement avec la Russie, etc. Mais tout cela ne fait pas une approche politique sérieuse ,et globale !

Si Soral veut poursuivre son "coming out" il a du chemin à faire, sur la forme comme sur le fond. S'il est là pour imposer ses lubies, ce sera sans la mouvance nationale et forcément contre la mouvance nationale. L'avenir le dira, mais c'est très mal parti. Les Nationaux ayant le sens de l'honneur et de l'hospitalité ne lui répondent pour le moment pas à la hauteur de ses insultes et de ses provocations mensongères, mais toute patience a ses limites et il leur faudra bien répondre un jour. S'il était désigné, il faudrait commencer par savoir s'il maintient ses propos et analyses, puis connaître son « programme » concernant l'immigration.

Nous pourrions alors juger sur des pièces « neuves » et à l'aune de l'amorce d'une campagne électorale, chose radicalement différente que de discourir en club presque privé. Pour le moment, ce que nous en savons ne nous dit rien de bon et pour cause.

Reste que sur les bases actuelles, le FN se déconsidérerait une fois de plus (une fois de trop ?) en investissant Soral en Ile de France pour les futures européennes.

TOUS AVEC CARL LANG ! a dit…

Petite précision encore à destination de Franc Sparte.

Le talent (si tant est que talent il y ait) n'est ni une excuse, ni une explication et surtout pas à décharge. Inversement, il est une preuve matérielle et objective à très lourde charge.

En effet, avoir du talent et s'en servir pour insulter ses "amis" serait une attitude encore pire que de cracher dans la soupe.

Anonyme a dit…

Je pense que Soral est un infiltré au sein du FN,on dirait d'ailleurs qu'il n'y a personne qui trouve grace à ses yeux même plus Marine,sauf peut être Jean Marie Le Pen...

Est-ce que le FN va le laisser encore longtemps stigmatiser les gens d'extrême droite en gros de nazis ou de le laisser répandre sa haine et ses insultes envers certains membres du FN...

Quand il parle par exemple du FN des années 90 qu'il n'aurait jamais rejoint,vise t'il clairement Jean Pierre Stirbois notamment dans ses propos? c'est ce que je pense.

Et le FN le laisse faire c'est pathétique...

Pour vous dire même Briois a démasqué le bonhomme et ne peut plus le supporter

http://briois.ublog.com/weblog/2008/05/soral-ce-comique-troupier.html

Surtout écouter bien le passage de l'émission de chez FOG,vous comprendrez que ce type se prétend FN mais qu'il ne vote même pas pour lui,édifiant...

Daniel a dit…

Oui c'est vrai ça je m'en souviens très bien car j'avais accepté l'arrivée d'Alain Soral, je l'avais défendu devant des amis, et quand je l'ai vu chez Giesbert dire qu'il aait voté Le Pen par délire, pour se marrer, parce qu'il en avait parlé avec Dieudonné et qu'il voulait faire la "plus grosse connerie possible", en plus en sous entendant qu'il avait même pas voté Le Pen, là j'ai eu envie de vomir et je me suis dit qu'on s'était bien fait avoir.

Le KET de Bruxelles a dit…

Le renversement de stratégie du FN et les campagnes médiatiques de 2006-2008 sont dues en grande partie à l'influence de SORAL & C°. Le résultat ne s'est pas fait attendre : désertion de bataillons entiers de militants et d'électeurs lors des divers scrutins ! Chercher l'erreur...
L'arrogance de ce marxiste inbu de sa "science" n'égale que sa suffisance. Ce n'est pas le compagnon de route que je choisirais pour renverser le Régime.
Contrairement à ce qu'il affirme, ce sont bien les milliers de cadres nationalistes (et non pas nationaux) et les 20.000 militants qui se trouvent répartis dans le vingtaine d'organisations existantes actuellement -hors du FN- qui composeront la colonne vertébrale d'un éventuel futur RASSEMBLEMENT ou MOUVEMENT d'UNION.
Pour faire bouger les lignes, l'initiative de CARL LANG est TRES INTERESSANTE : soutenons-la !!!

L'EUROPE AUX EUROPEENS !!!

RECONQUISTA !!!!!

François a dit…

Je suis bien d'accord avec le Ket de Bruxelles dont j'apprécie régulièrement les commentaires sur différents forums.

Ce qui me surprendra toujours avec la "gauche" et la "droite" (je mets des guillemets car je parle des militants plus ou moins formés de ces camps "virtuels" séparés du système), c'est que contrairement aux préjugés et aux idées reçues, les militants dits de droite traditionnelle et nationale qu'on dit les plus extrémistes et les plus sectaires (ce que Soral confirme très méchamment dans toutes ses interventions) sont "extrêmement" gentils, ouverts, tolérants et accueillants. Ils ne jugent pas d'avance et à priori, sur la base de fantasmes. A l'opposé, ceux dits de gauche et provenant de cette frange là, c'est à dire ceux qu'on dit les plus ouverts et tolérants (les z'humanistes quoi) se montrent d'un sectarisme et se situent dans un rejet total de l'autre, cet autre qu'ils jugent con, débile, ringard, idiot, qui a tort sur tout et en tout et à qui il faut donner de justes leçons de vie. Ah, si cet autre se range et obéit, il a le droit à une nouvelle existence dans un Eden idéologique préfabriqué et formaté par ces génies de gauche. Mais s'il ose rester un tantinet eux mêmes, il est ostracisé et n'a même plus le droit à l'existence voire plus le droit au titre de simple humain. Il devient un dinosaure irrécupérable n'appartenant plus à leur "monde réel". Il est alors catalogué dans la liste des 400 de Soral.

Mais le plus grave pour eux, c'est qu'ils ne se rendent pas compte qu'ils sont (au moins) aussi passéistes et ringards que les Besancenot et compagnie. Certes, j'ai vu les vidéos en question et certains passages sont éminemment sympathiques, mais si on prend un peu de recul, il en ressort une profonde et infinie tristesse.
Pas de joie, pas d'amitié, pas de liberté, pas plus de modernité que de tradition contrairement au semblant de vernis dont ils se fardent. Une seule personne à la tribune, une salle clairsemée, poli, presque robotisée à l'écoute de son gourou sans autre fil directeur que celui de la bien triste certitude d'avoir raison. Pas de decorum évidemment et, pour quelqu'un qui paraphrase Gamelin contre ses "amis" du FN, la certitude de vaincre un jour parce qu'il est le meilleur. A voir ces vrais bourgeois attaqué avec violence les "bourgeois d'extrême droite", ça m'a fait zappé le peu de bon que j'entrevoyais et j'avais de la peine pour eux. Je les trouvais infiniment tristes, désespérément tristes.

Anonyme a dit…

Vous avez oublié quelque chose de très important dans votre article il me semble. Je dirais même plusieurs points que je vous livre.
D'abord, je peux peut être me trompé, mais je pense que quand Soral a déclaré tout ça, Martial Bild n'avait pas encore renoncé. Autrement dit, ça signifie qu'il se croit et s'autoproclame plus fort que Bild. C'est tout à fait rigolo non ? Martial doit pouffé ! Pas moi car on a tellement besoin de militants comme lui en ce moment que c'est désespérant.

Ensuite, j'ai lu dans Minute que Alain Soral faisait un ticket commun avec la mariniste Marie Christine Arnautu. Elle renonce donc à la tête de liste comme à être élue. Ce qui fait que apparemment, seul Dubois serait en lice face à Soral.

Enfin, je crois que vous oubliez certains noms, car on peut très bien imaginer d'autres candidats potentiels comme les anciens, Michel de Rostolan, Jean Pierre Reveau, Roger Holeindre. On peut également penser à Philippe Olivier, à Georges Henri Moreau et à d'autres.

Une idée que je lance comme ça en vitesse. Le Front a besoin d'un "coup" électoraliste en Ile de France plus qu'ailleurs. Pourquoi ne pas songer à une jeune femme pas idiote et pas moche de la trentaine ? Qu'on ne m'accuse pas de misogynie, c'est de la salade électorale c'est tout. La parité est à la mode et le Front innoverait de nouveau comme il l'a souvent fait par le passé en plaçant ainsi une tête de liste jeune et peut être même la plus jeune. Cela ferait très bien en Ile de France et le Front pourrait même créer la surprise et avoir une élue contre toute attente.

L'idée est de faire un coup, car sinon ça va être une nouvelle grosse déception à tous les niveaux.

Gentil a dit…

A la lumière de ces article sur Soral, on regrette beaucoup Martial Bild - Le vide laissé par le départ de Martial Bild est inquiétant.

Loin des ambitions déçues ou ratées, loin des entreprises de dédiabolisation incontrôlées, des déclarations à l'emporte-pièce et jugements hâtifs, Martial Bild est parti discrètement, sans rien dire, pour ne pas cautionner le spectacle affligeant qu'offre le Front National depuis des années.

Alain Soral, dont la démarche sociologique ne manque pas d'intérêt - pour tenter d'attirer les masses populaires vers un nationalisme qui n'appartient pas à l'extrême-droite -, devrait avoir plus de respect pour ceux qui sont depuis longtemps au Front et ont acquis une légitimité.

La légitimité ne fait pas tout, mais elle fait beaucoup. Elle ne suffit pas car il faut aussi la loyauté et le désintérêt, sinon le cadre légitime se comporte en rentier. Elle fait beaucoup car, si elle s'accompagne des valeurs de loyauté et de désintérêt, elle assure à celui qui la possède une supériorité réelle sur des nouveaux-venus, qui plus est apparemment ambitieux. A ces derniers, il est demandé de rester à leur place, c'est tout.

Daniel a dit…

Alain Soral est quand même un marrant. Si jamais il est désigné il croit quoi ? Mais il sera cloué au Pilori pour de bon ! Les médias ne vont pas se gêner pour lui balancer à la figure ses déclarations "antisémites", Dieudonné, Kemi Seba etc.

De l'autre côté, il devra faire campagne avec sa "petite bande" d'ER, vu qu'il s'est définitivement coupé des militants nationalistes. Ceux-ci ne se priveront pas de rappeler à tout le monde ses déclarations délirantes comme quoi il a appelé à voter Le Pen par "volonté de faire la grosse connerie du siècle", que "c'était marrant" et laissant sous entendre qu'il avait réalisé "l'authentique acte PUNK" en appelant à voter Le Pen sans voter Le Pen lui même ! (comme l'indique un commentaire ici même).

Les nationalistes vont également se charger de rappeler à tout le monde ses déclarations insultantes sur l'extrême droite.

Résultat ? Il va avoir, négativement et inversement parlant, le beurre, l'argent du beurre et la crémière. Il aura toutes les forces du système contre lui et il n'aura pas le soutien des militants nationaux, ce qu'il aura cherché et bien mérité.

Pire, il prendra forcément le risque de se facher avec ses amis c'est obligé. Car, dans les médias, on se chargera obligatoirement d'appuyer là où ça fait mal et s'il répond "mal" par rapport à ses relations... Je vous laisse imaginer.

Franchement, ça mériterait presque d'être vu. Quelle mouche foldingue a donc piqué le dernier carré frontiste de mépriser ainsi le seul candidat possible en IDF : Martial Bild.

Pour moi ça reste un insondable mystère. Encore un.

Patrick a dit…

Je suis globalement et en gros d'accord avec tous les commentaires que j'ai lu ici. Je peux témoigner car j'ai été attiré par Alain Soral et je suis allé à quelques unes de ses réunions. J'avoue y avoir été par son côté « national moderne », aussi pour son côté antisioniste, c'est vrai, car cette idéologie m'insupporte à venir donner des leçons de morale et d'humanisme alors qu'on massacre les Palestiniens en son nom le plus souvent. Eux aussi ont bien droit à une terre à eux non ? Et puis j'aimais bien Soral pour son espèce d'art de la répartie assez populaire, même s'il est vrai que ça fait un peu « café du commerce », mais après tout c'est pas si mal. Par contre, son côté marxiste, donneur de fausses leçons lui aussi, c'est pas ma tasse de thé. Pire, à ses réunions, en dehors de quelques type de la « droite socialiste » je crois, un mouvement apparemment de la branche nationaliste de gauche que je ne connais pas mais qui faisait assez « excuses » dans l'assemblée, il n'y avait que des gens assez politisées mais de type pan-africain, des personnes genre soutiens à Dieudonné ainsi que des membres d'associations se prétendant eux mêmes les « représentants des banlieues ». J'ai entendu beaucoup de discours « contre le système », de paroles « pour le règlement du problème des banlieues » en leur promettant beaucoup, beaucoup d'alternationalisme, on a parlé de Chavez, de réconciliation nationale (toujours à sens unique, c'est à dire que la France doit en fait presque tout aux « nouveaux membres de l'arbre France » dont parlait Le Pen à Valmy en 2007), mais je n'ai strictement jamais entendu de discours sur l'Identité, les français de souche, et je n'y ai presque jamais vu de militants nationaux, patriotes ou nationalistes au sens ou je l'entends généralement, en dehors de quelques exceptions. Je suis parti déçu et je n'adhère pas. S'ils peuvent créer des ouvertures, pourquoi pas, mais désolé si ça leur plait pas, c'est pas mon truc du tout. Je n'ai ni haine ni mépris de l'autre et je ne le rejette pas à priori, mais je pense aux miens en premier et ça me paraît tout de même logique et naturel.

Anonyme a dit…

D'accord avec toi Daniel,c'est moi qui a posté le lien de la vidéo ou Soral fait son triste spectacle...

Le pire c'est qu'il y a ça mais que Soral manque de respect totalement en faisant comprendre que s'il n'est pas investi il ne veut plus rien savoir pour cette liste,et que les autres ne sont que des gamellards,extrême droite et j'en passe...

C'est une curieuse façon de respecter les gens,quand on pense tout les insultes qu'a reçu Lang notamment sur un site que tout le monde devinera,et que pour Soral ils se taisent après tout le ramassé d'injures et de mensonges qu'il débite c'est tout simplement stupéfiant...

Oui il a tout à fait dit dans l'émission que l'acte punk c'était d'appeler à voter Le Pen sans le faire...personne du côte du site précédemment nommé n'a dit quelque chose à ce sujet,imaginons Gollnisch dire la même chose sauf en remplaçant le mot 'punk' par révolutionnaire,et j'ose imaginer la propagande que ferait ce site...

Daniel a dit…

Merci au dernier commentateur de souligner quelque chose que j'avais oublié. Oui, c'est vraiment une honte absolue et on s'en rend compte en mettant en parallèle les réactions hystériques et folles des uns vis à vis de Carl Lang, un vrai militant nationaliste, et le silence assourdissant des mêmes face au torrent injurieux et provocateur d'Alain Soral. C'est stupéfiant et complètement fou. Merci encore de l'avoir souligné. Il est vital que tous les sympathisants du Mouvement National se rende compte du caractère totalement délirant de la situation.

slc.neon@gmail.com a dit…

Pour tous mes camarades nationalistes : sincèrement, a-t-on REELLEMENT besoin de guignols de l'acabit de SORAL chez nous ???

Anonyme a dit…

Après avoir lui même (Soral) dit que le FN était un des derniers parti véritablement populaire, il dit aujourd'hui que c'est un parti de petits bourgeois...
Et malheureusement il a raison, cela fait bien longtemps que le peuple a quitter le front et ce n'est pas avec son égo boursouflé qu'il va le récupérer...