mercredi 17 décembre 2008

UN NOUVEAU GROUPE : R.E.U.N.I.R !

UN NOUVEAU GROUPE : R.E.U.N.I.R !

Carl LANG
Député européen
Candidat à l'élection européenne de juin 2009
pour la circonscription Nord Ouest
(Grande Normandie, Picardie, Nord-Pas de Calais)

Constitution d'un nouveau groupe
au Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais

Prenant acte de sa "suspension" du FRONT NATIONAL et de l'interdiction qui lui est faite "d'utiliser le nom du Front national" et de se "prévaloir de l'appartenance à celui-ci", Carl LANG député au Parlement européen et conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais a, en conséquence, constitué un nouveau groupe d'élus au Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais.

Ce groupe R.E.U.N.I.R (Rassemblement des Elus pour l'Unité Nationale et l'Intérêt Régional) est composé à ce jour de douze conseillers régionaux.

Il entre en fonction pour les séances de débat budgétaire des 17, 18 et 19 décembre du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais.



TOUS AVEC CARL LANG !


20 commentaires:

Alain a dit…

Habitant de Lomme, je souhaite longue vie à ce nouveau groupe, en attendant mieux.

Je me sens proche de Carl Lang car sans esbrouffe il est proche des gens.

Anonyme a dit…

Enfin un véritable groupe pour l'Unité des nationalistes autour des vraies valeurs de la droite nationale, populaire, sociale, et catholique. Le rassemblement, c'est CARL LANG !

Solange a dit…

Bravo ! Belle initiative ! Souhaitons que ce groupe régional s'étende à toute la France et réunisse partout, autour de Carl Lang, ceux qui veulent redonner vie au mouvement national, populaire, social et catholique. On attend donc avec impatience la nouvelle de ce nécessaire développement et le large rassemblement qu'il implique (le concours des structures existantes et des cadres historiques est vital).

REUNIR se doit de bien porter son nom.

Daniel a dit…

Solange a raison, pourquoi ne pas garder ce nom au plan national. R.E.U.N.I.R pour Rassemblement pour une Europe d'Union des Nationalismes et des identités Régionales. Sinon ça pourrait être aussi Rassemblement Européen pour l'Union des Nations et les Identités Régionales.
Cela vaudrait pour les élections européennes. A l'Avenir, le Mouvement pourrait s'appeler Rassemblement des Energies pour l'Unité Nationale et les Identités Régionales. Au moins ce serait sans ambiguité et ça démontrerait de nouveau que le combat identitaire est aussi un combat national. REUNIR, ça dit bien ce que ça veut dire. Ce n'est pas un nom pompeux, mais ça veut tout dire et sans détour. C'est de suite identifiable, même si en fait, qu'importe le nom, car ce qu'il y a de bien avec Carl Lang c'est qu'on peut dire vraiment "qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse".
Carl Lang, on sait qui il est, ce qu'il pense et on sait donc où on va avec confiance.

franc-sparte a dit…

bonjour,

Bien trouvé Daniel, moi j'essayais de trouver quelque chose qui fasse "C.A.R.L" ou "L.A.N.G" mais ça ne donne rien de bon ...(surtout le G qui m'embête ...)

C'est important de trouver un nom "porteur". Car aprés il faut le traîner des années.

C'est important et c'est difficile. Tous ceux qui s'y sont un jour essayé le savent.

Chaque nom que vous trouvez parait mauvais - soit parce qu'il l'est vraiment - soit parce que vous n'y êtes pas habitué.

Ma préférence irait vers un nom simple et de style traditionnel.

"Mouvement" je n'aime pas trop (strictement personnel)

"Parti" j'aime bien. Certes ça fait "partisan" et "division" mais ça n'a pas trop handicapé le PS ou le PC par le passé.

"National" je n'aime pas, ça fait trop administratif.

"Nationaliste" je préfère ... sans être enthousiaste (je parle uniquement de l'utilisation dans un nom de formation politique pas du concept évidemment)

Enfin bref, bon courage pour trouver quelque chose qui soit à la fois harmonieux, représentatif, offensif ...

Qui a des idées ?

courage et confiance

Anonyme a dit…

Logique,est-ce que le groupe de Lang pourra bénéficier de subventions?

Daniel a dit…

D'accord avec Franc Sparte sur le fait que le nom ne dit pas tout et ne fait pas tout. En fait comme beaucoup je pense, je suis en attente d'un discours de Carl Lang qui lance vraiment en profondeur son initiative. Un discours qui soi à la fois fondateur et fédérateur. Enfin un discours qui fixe à la fois le chemin, les moyens, la stratégie comme les aspects tactiques, et bien sur l'objectif final. C'est ce qui ressort quand j'en parle dans mon entourage.
Pour le nom et pour répondre à Franc Sparte, avec "L.A.N.G", tout ce que j'ai trouvé ne vaut que pour les européennes et ça donne Liste d'Alliance Nationaliste (ou Nationale) Générale ... et c'est pas terrible ! Vrraiment bof bof.
Pour "C.A.R.L", c'est encore moins évident et je n'ai trouvé à ce jour que "Cercle d'Action de Rassemblement et de Liaison". Encore moins terrible.
De plus, je ne pense pas que ce soit dans les intentionns de Carl Lang de personnaliser à l'extrême son action. Son image ne va pas du tout dans ce sens là.

Daniel a dit…

Désolé j'avais oublié une chose. Ce matin Steeve Briois se félicite "avec soulagement" du départ des pro Carl Lang, le tout accompagné d'amabilités en tous genres digne du pire des anciens "polit buro" de sinsitre mémoire.
Hier après midi j'étais à l'hôpital pour mon fils qui devait passer une radio et dans la salle d'attente, il y avait le dernier numéro de "Marianne" consacré aux querelles au sein du Parti Socialiste. Le titre accrocheur était "PS: Les Tueurs d'espoir !". Le rédacteur n'avait pas la dent assez dur pour expliquer que le PS n'appartenait pas aux seuls socialistes et que ses dirigeants s'étaient comporter de façon tellement indigne qu'ils avaient "assassiner tout espoir". L'article était d'une dureté incroyable, je n'avais jamais lu un truc pareil depuis des décennies. Au bout d'un moment, je me suis amusé à lire cet article en remplaçant PS par FN, socialistes par nationaux, nationalistes ou frontistes, libéralisme par mondialisme ou collectivisme, etc etc, justes quelques petites retouches. Je peux vous jurer que cette relecture était d'une actualité terrifiante, sur la forme comme dans le fond.
Après tout, quand on y réfléchi, les socialistes comme les nationalistes ont le même problème et doivent faire face au même danger. On tente par tous les moyens de faire croire à une classique opposition entre les modernes et les anciens, entre les nouveaux et les "barons", alors que dans la réalité, le choix est entre l'image remplaçant le vide abyssal en terme d'idées, et ceux qui continuent encore de croire dans le politique !
Il y a d'un côté ceux qui mettent les deux pieds dans le système, quitte à tout céder à tout lisser jusqu'à l'extrême, et de l'autre ceux qui ne cèdent rien et qui croient encore fermement qu'on peut et qu'on doit changer les choses. Je me rend compte à quel point le refus de Carl Lang de "vivre couché" était capital, car sans lui, j'ai bien peur que tout était foutu et je pèse mes mots. Le système ne demande que ça : qu'on rende les armes, nos armes, et qu'on lui "obéisse" en ne combattant plus qu'avec les seules armes qu'il nous autoriserait à utiliser. Rien que cette idée me fait froid dans le dos. Il faut tourner le dos à tous ceux qui cèdent, quitte à ne le faire que momentanément pour les retrouver plus tard lorsque l'avenir nous aura donné raison et qu'ils s'en rendront compte. Vite, vite Carl, lance quelque chose, le moment est venu. Il faut battre le fer quand il est chaud. Je me moque bien du score de juin prochain, je n'en ai même strictement rien à foutre, du moment que ça permet de défendre nos idées, de les développer et, comme tu l'a dit toi même "de vivre debout". Comme le dit souvent Franc Sparte, courage et en avant. Je remercie M Briois de m'avoir encore plus ouvert les yeux. J'étais déjà convaincu, me voila encore plus conforté dans mon choix. Je tourne définitivement le dos aux diviseurs et à ceux qui ont déserté le champ de la politique. Etant électeur dans la région centre, sans liste pro Carl Lang, je resterai chez moi. Je ne veux pas cautionner la mort de mes idées.

Désiré a dit…

J'interviens ici pour mettre en garde. Il ne faut pas se couper de la base encore nationaliste au Front National. C'est impératif car ils auront besoin de nous comme nous aurons besoin d'eux. Je ne veux pas jouer les Cassandre, mais j'ai bien peur que Marine Le Pen ne cherche avant tout qu'à avoir un avenir politique personnel, qu'à faire carrière comme on dit. Je peux avoir tort, mais tout indique pour moi qu'elle agit comme si elle cherchait à vider le Front de sa substance. Elle aurait donc une petite organisation à son service et elle pourrait faire ce qu'elle veut, pour moitié sur son nom et pour moitié sur son discours actuel. Elle doit peut être penser qu'un Le Pen soft c'est ce dont tout le monde rêve secrètement. Elle aurait alors les coudées franches pour tenter l'aventure à l'UMP ou ailleurs, quelque soit le nom que porterait alors la droite courbe et molle. Je sais bien que ce que je dis paraitra fou à certains. Quand j'en parle autour de moi les réactions sont mitigées. On verra bien, rien n'est sur. Mais quand je tente d'analyser son discours, vous savez qui cela me rappelle en définitive ? Philippe Séguin. Pas celui de maintenant qui ronfle à la Cour des Comptes, mais celui des années 80/90, celui du débat sur Maastricht et au mot près. Un discours Gaulliste ou Gaullien, c'est à dire un discours national, républicain et social où l'autorité de l'état sert de lien à tous. Je n'ai rien contre ce discours là, mais je n'ai rien pour non plus. A tout prendre j'aurais préféré Séguin à Chirac, mais ça aurait été un pis aller car ce discours est loin de remplir toutes les conditions par rapport aux valeurs nationales, mais surtout face aux dangers d'aujourd'hui et de demain. Je dirais même que par les temps qui courent ce discours est dangereux par rapport à l'identité, à l'islamisme, à l'existence comme à l'âme même de la France et de l'Europe. C'est du Sarkozy mâtiné de social, c'est du bricolage par rapport aux travaux d'Hercule qu'il faudrait entreprendre pour la France et l'Europe. C'est le changement dans la continuité et cela ne changerait en rien les termes du débat. Nous continuerions à glisser progressivement, profondément et inévitablement dans la décadence. Marine Le Pen porte pour le moment le visage de cette politique là. Mais elle peut changer et pour deux raisons. Quand ses soutiens dans le Mouvement National se rendront compte de la situation, et quand elle même se rendra compte qu'on ne lui ouvre que modérément les portes et que jusqu'à un certain niveau car elle n'est pas du sérail. Tout reviendra alors possible. En attendant, il faut tracer notre voie, sans se préoccuper des autres, mais sans se couper d'eux, car ils nous rejoindront un jour. C'est ce que je crois pour le moment et c'est ce que j'espère du fond du cœur.

Solange a dit…

Vous avez raison franc sparte, trouver un nom de parti politique n'est pas facile.

Daniel est vraiment inventif mais REUNIR, comme nom, au niveau national, fait peut-être un peu long.

"Parti" fait effectivement partisan ; "mouvement" fait assez commun mais reste acceptable ; "CARL" ou "LANG" font trop culte de la personnalité.

En revanche j'avais proposé ici un autre nom il y a quelques jours : RECONCILIATION NATIONALE. Qu'en pensez-vous ? Je trouve ce nom assez bien, il s'oppose à "parti" et exprime la concorde qui doit exister entre les nationalistes, entre toutes les identités régionales qui fondent notre nation, mais aussi entre tous les nationaux français qui ne veulent pas voir la France disparaître (qu'ils appartiennent idéolgiquement ou non à la droite nationale, populaire, sociale et catholique). Ce nom fait très "amitiés françaises".

Je suis ouverte à vos critiques.

Anonyme a dit…

Anonyme en réponse à un autre anonyme.
Pour faire un groupe reconnu comme tel en Région Nord Pas de Calais, il faut CINQ membres, en dessous RIEN, aucun moyen !!!!
Avec 12 membres sur 16 anciens FN, le groupe REUNIR conserve ses prérogatives et ses moyens.
Les 4 non inscrits sont non inscrits et n'auront que le droit de participer aux commissions et aux séances plénières......
S'ils y viennent !!!!

Anonyme a dit…

En réponse à Solange je dirais que "Reconciliation Nationale" est bien, mais malheureusement, ça a déjà été presque pris en totalité par "égalité et réconciliation" d'alain soral.

Il faut donc trouver autre chose.

Et si personne ne trouve quelque chose d'à la fois significatif, frappant et original, et bien va pour un nom bateau et générique, comme par exemple "Rassemblement National", ou "Mouvement National".

Un ami me suggérait hier le FER pour "France Europe Régions", ajoutant que sur les affiches on pourrait y mettre "FER Front", mais je trouve que c'est trop s'attacher au branches du passé. Il faut du nouveau pour aller de l'avant.

Le nom qu'avait trouvé Martinez est sympa (maison de la vie et des libertés), mais ça fait trop référence à l'italie.

Et pourquoi pas tout simplement le PF ? Le Parti de la France !

franc-sparte a dit…

J'ai créé il y a quelques mois une petite structure d'attente, le France Europe Resistance qui fait : FER et qui effectivement permet pas mal de slogans ..

Il faut le FER
Le dire c'est bien, le FER c'est mieux
etc.

Je m'en déssaisis bien volontiers ...

Ceci dit je serais plutôt favorable à un nom classique :

Ma proposition :

Parti des Forces Françaises PFF

Attention, beaucoup de noms ont été "réservés" soit par le FN lui même, soit par le MNR au moment de la scission, soit par des petits groupes, il faut donc vérifier leur disponibilité& légale.

courage et confiance (tiens ? Un nom de parti ?)

Solange a dit…

PFF fait un peu PFN (parti des forces nouvelles). Et puis il y a le mot "parti". FER est un peu compliqué et pas assez accrocheur.

Je ne savais pas que Soral avait intitulé son groupe "Egalité et Réconciliation" (c'est dire le peu de cas...) ; néanmoins je reste assez attachée à Réconciliation Nationale (RN, ça fait pas mal comme sigle).

Sinon je pense aussi que le plus classique et basique reste le mieux. Le PF parti pour la France, ce n'est pas mal mais toujours le mot honni "parti", et PF fait un peu MPF.

Aux élections législatives de 1986, la droite de conviction faisait campagne sous le nom de Rassemblement National. C'est plutôt simple, mais j'aime bien. Pourquoi pas RNP : Rassemblement National Populaire ?

Solange a dit…

En fait non, RNP est trop connoté... (c'était le parti fondé par Marcel Déat). Dommage.

Il y aurait le Rassemblement du Peuple Français, RPF. Mais peut-être un peu gaulliste et galvaudé avec l'éphémère RPF (Rassemblement Pour la France) de l'impropable couple Pasqua/Villiers.

Ou RNPF : Rassemblement National du Peuple Français (un peu redondant ? un peu long ?).

Ou Rassemblement National tout court, tout simplement.

Jean Louis a dit…

En tous les cas y'en a un qui sort de sa réserve et qui cartonne. C'est Jean Claude Martinez qui vient de déclarer que le FN était devenu "une superette familiale", qu'il était certes présidé par Jean Marie Le Pen mai dirigé (et mal dirigé) de fait par Marine Le Pen, et que Bruno Gollnisch était un vice président "alibi".
Il a raison en tout Jean Claude, mais pourquoi a t-il autant attendu. Ca fait déjà quelques années que c'est comme ça non !
Enfin, mieux vaut tard que jamais n'est ce pas ?

Jean Louis a dit…

Je profite de mon passage pour jouer à votre jeu "devine comment le mouvement va s'appeler". (je plaisante)
Bon et bien moi je ne déteste pas le mot parti, car j'aime prendre parti et je ne laisse rien, pas même le vocabulaire à mes ennemis et opposants.
Et, vous allez rire, mais bon, j'ai que ça qui m'est venu en tête, et ça détendra l'atmosphère avec une note d'humour.
J'avais en tête le nom d'un parti : Le "P.E.N", soit Le Parti d'Entente Nationale !
lol
sinon non j'ai pas d'idée, le rassemblement national ou le mouvement national c'est bien. En 1999, Mégret avait opté pour Mouvement National avant de rajouter Républicain, j'avais trouvé ça nul.

Anonyme a dit…

Ce n'est pas seulement de rassemblement que nous avons besoin, mais d'un grand souffle de renouveau.
Et puis comme l'ont dit plusieurs intervenants, beaucoup de noms ont déjà été déposés.
Je pense que l'on peut faire confiance à Carl LANG pour trouver les deux mots justes qui permettront de fédérer l'ensemble de la mouvance nationale et bien au delà.

Daniel a dit…

Bonjour,

J'interviens de nouveau pour dire que le front canal historique comme le dit Carl a toujours su utilisé le mode « cuisine ou tambouille électorale », quand il s'agissait de « scorer » ou de faire un coup. Pourquoi ne pas faire la même chose face à ce que Carl nomme le front canal hystérique, et appeler la structure provisoire de telle manière que les initiales forment le mot : F.R.O.N.T ?

Légalement, seule le nom « front national » est déposé (et d'autres noms comme il est dit ici par un autre), mais on peut utiliser tout acronyme possible. Et, mettre le sigle ou le slogan « VOTEZ F.R.O.N.T ! » en énorme et en gras sur une profession de foi et un bulletin de vote est parfaitement légal comme imparable !

Le logo pourrait d'ailleurs être un hexagone stylisé, en bleu blanc rouge (ou assimilé) avec les lettres, bien séparées par des points, F.R.O.N.T !, la précision de l'intitulé en dessous et en petits caractères !

Ainsi tous les électeurs seraient invités à VOTER F.R.O.N.T. !

Ayant réfléchi un peu sur le sujet, j'ai songé à :

Forces ou Fédération (oui désolé mais je ne crois pas à une confédération des différentes organisations hors fn. Il faut une autorité unique quand même. La confédération en europe oui, c'est bon, mais pas pour notre famille de pensée souvent dispersée. Chacun peut préserver une certaine indépendance, mais l'unité d'action et de commandement doit être réelle pour la crédibilité)

(de)

Rassemblement

(pour un[e])

Organisation ou Opposition ou Ordre

Nationale ou Nationaliste

(du ou des ou de)

Territoire(s) ou Terrain

Personnellement, je voterais pour Forces de Rassemblement pour une Organisation Nationale du Territoire !

C'est simple, direct, ça fait main tendue à l'Europe et aux Régions tout en conservant la Nation comme indispensable pivot et c'est assez plaisant je trouve. Quelqu'un a dit ici même « peu importe le flacon, etc ... », c'est vrai, mais sans les moyens d'en face, il faut prendre toutes les armes à disposition. Agir d'abord, utiliser tous les moyens, et après penser à philosopher et à peaufiner. Et, en y réfléchissant bien, les médias ne manqueraient pas de relever cet acronyme, ce qui ferait parler dans les chaumières, n'en doutons pas.

Bon quelques uns crieraient à la tromperie, mais on s'en moque d'eux. Ils peuvent bien hurler avec les loups, ce sont eux les professionnels de la duperie. Ce serait bon électoralement parlant et ça démontrerait, peut être par la bande mais il faut ce qu'il faut, que le « F.R.O.N.T » appartient à tous !

Ce n'est qu'une modeste et petite contribution au débat autour d'un NOM et qui sait, ça donnera peut être d'autres idées et d'autres pistes à d'autres personnes. De la libre discussion jaillit parfois la lumière et par des voies souvent insoupçonnées. A bientôt et joyeux Noël.

Anonyme a dit…

Pourquoi pas le RNE (Renouveau National et Européen) ? Ca fait à la fois parti nationaliste, et pour l'Europe des nations ! Carl Lang va de toute évidence renouveler notre famille politique en restant fidèle aux valeurs du nationalisme identitaire, social, et populaire. Moi j'opte pour le RNE !