mardi 2 décembre 2008

EXCLUSIF – QUAND LES LE PEN NE CACHENT PLUS LEUR MEPRIS, NI POUR BRUNO GOLLNISCH NI POUR LES MILITANTS !

Quand les Le Pen ne cachent plus leur mépris, ni pour Bruno Gollnisch, ni pour les militants :

(Communiqué par http://www.agence2presse.eu)


ET QUAND JMLP AVOUE QUE CE SERA SA FILLE QUI LUI SUCCEDERA !

Extraits (EN BLEU FONCE ITALIQUE) d'un article paru dans le Journal du Dimanche, le 30 novembre 2008 sous le titre "Les "rats" quittent le Paquebot", en page 9.

"« Je quitterai la présidence en 2010 » : Jean-Marie Le Pen a enfin tranché ! Et il a choisi - (y avait-il un doute ?) Pour sa succession,le président du Front national ne cache plus du tout sa « préférence » pour sa fille cadette, âgée de 40 ans, face à son éternel numéro deux Bruno Gollnisch. « Elle a de l'abattage mais elle a de qui tenir ! Elle est supérieure aux autres. D'ailleurs, c'est elle que les médias veulent. Jamais Gollnisch ! »" . - LJDD. 30/11/2008

"« Je me préparais à une féroce bataille interne. Si ça continue comme ça, ce sera plus facile que prévu », confiait Marine Le Pen hier au JDD. A croire que le père fait le ménage pour la fille !" - LJDD. 30/11/2008

"Jean-Marie y a déjà installé son bureau. Exigu, mais situé non loin de celui de sa fille.« Lorsqu'elle sera à ma place, je compte bien être président d'honneur du Front. Je l'aurai bien mérité, non? »" - LJDD. 30/11/2008

et la conclusion de l'article :

"Carl Lang, qui ne cesse de dénoncer les « purges » internes d'un parti transformé en « entreprise familiale », verra ses accusations confortées". - LJDD. 30/11/2008

Mais tout cela n'est pas grave, puisque pendant ce temps, Jean-Marie Le Pen est en vacances en République Dominicaine (et pour deux semaines !)...

Les militants, sympathisants sont encore appelés pour payer les dettes de l'entreprise familiale :
"Pour pallier ses difficultés financières, le FN a lancé, la semaine dernière, une souscription auprès des élus et sympathisants.Jean-Marie Le Pen lui-même [...] a [...] expliqué [...] la « nécessité » dans laquelle se trouve le mouvement d'extrême droite de faire face à ses « obligations minimales » :salaires, Urssaf, loyer, eau, gaz, électricité... »". - LJDD. 30/11/2008

Pendant ce temps, aussi, d'autres font de la politique...


Pour paraphraser Marine Le Pen, nous n'aurions jamais pensé que la situation se clarifierait aussi vite et que le choix serait finalement "plus facile que prévu" pour toutes et tous.

Merci à eux !

Dorénavant les choses sont claires : Plus que jamais

TOUS AVEC CARL LANG !

Petit rappel sur les médias. On nous prend vraiment pour des imbéciles, car non seulement tout le monde se souvient des passages brillants et mémorables de Bruno Gollnisch (comme de Carl Lang) sur les plateaux TV, mais surtout, depuis quand un parti politique se ferait-il imposer un quelconque diktat médiatique ? A l'approche de Noël, voilà un drôle de cadeau pour Bruno Gollnisch. Gageons qu'il rendra la politesse avec le talent qu'on lui connait. Il y a des limites à ne pas dépasser. Espérons avant tout que ce sera un mal pour un bien !

Celles et ceux qui se battaient désespérément depuis 15 jours pour un retour au calme et à la raison en sont pour leur frais !


NB: Cette information a été relayée par les amis de Carl Lang à plus de 9.000 emails depuis ce matin. Si vous le pouvez, faites la circuler partout et par tous les moyens autour de vous. Les amis de Carl Lang n'ont aucun accès aux médias, c'est notre devoir de les aider par une longue chaine de solidarité militante. Carl ne nous a jamais laissé tomber, ne le décevons pas ! Certains tentent par tous les moyens de taire la vérité. A nous tous de la faire éclater au grand jour pour le bien de tous les militants nationaux, nationalistes et patriotes, où qu'ils se trouvent ! Merci.

Nous attendons les prochaines réactions de Carl Lang et Bruno Gollnisch (ainsi que d'autres) qui ne devraient pas tarder.


Addendum (03/12/2008 - 19h30):

Par soucis d'honnêteté, nous publions ci-dessous la copie du Droit de Réponse que Marine le Pen a envoyé aujourd'hui au "Journal du Dimanche" (JDD). Le journal en question ne publiera peut être pas ce droit de réponse, mais nous si. Nous n'agissons pas comme certains.

"Monsieur le Directeur de la Publication,
Mise en cause dans un article intitulé « En attendant Marine » publié dans votre édition du 30 novembre 2008, je vous prie et au besoin vous requiers de bien vouloir faire paraître dans votre prochain numéro à la même place et dans les mêmes caractères que l’article incriminé et ce en vertu de l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881, le droit de réponse suivant :
« Dans un article intitulé « En attendant Marine » et publié dans votre édition du 30 novembre dernier, vous résumez l’heure d’entretien que je vous ai accordé à une seule et unique phrase qui de surcroît ne reflète ni le fond, ni la forme de notre entretien.
Les propos que vous m’imputez laissent croire que je me réjouirais de voir partir certains cadres du Front National, alors qu’au contraire je vous ai longuement expliqué que je regrettais profondément que les divergences, si elles existent, ne s’expriment pas dans les instances du Front National et que, plutôt que de défendre leur point de vue en interne, ces cadres préféraient fuir le débat et faire la politique de la chaise vide en s’excluant eux-mêmes de notre mouvement.
Cette position ne transparait en aucune façon dans la phrase ironique que vous me prêtez, vos lecteurs doivent en être informés. »
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur de la publication, l’expression de ma considération distinguée."


"Epur si muove" (et pourtant elle tourne) affirmait Galilée à ses accusateurs. Et pourtant Marine Le Pen a bien déclaré que "ça sera plus facile que prévu", (ce alors que Bruno Gollnisch est toujours au FN, premier élu au Comité Central haut la main), et son père a bien déclaré à propos de sa fille "lorsqu'elle sera à ma place". "Epur si muove" !

5 commentaires:

Stanislas a dit…

Je découvre avec stupéfaction votre article dont je n'avais eu que quelques infos brèves par la bande, dont celle quand jean marie le pen indique au sujet de sa fille "quand elle sera à ma place". Ceci dit le reste est stupéfiant et édifiant. C'est pire que ce que j'imaginais et je pense que tout retour en arrièr est mort. Maintenant, Carl Lang devrait lancer sa propre structure, ce serait la suite logique. Aura t-il plus de succès que les autres ? Personne ne le sait vraiment. Le passé indique que non hélas, mais la situation est à la fois neuve et très particulière. Donc, on ne sait pas. Tout dépendra en fait de ce que vont décider les MNR et autres partis à côté du FN et du nombre de militants encore FN qui suivront Carl.
Sans soutien il n'y arrivera pas c'est sur.
Maintenant il a du talent à revendre, alors attendons la suite.
Reste qu'il faut quand même éviter de s'injurier devant nos ennemis. Ca fait désordre.
Je pensais Carl le préféré de Le Pen, je me suis bien trompé.

Solange a dit…

Alors il est GRAND TEMPS de recréer un grand mouvement national, populaire, social et catholique. Personne ne peut dire "on ne savait pas", comme il y a 10 ans quand Bruno Mégret s'insurgeait avec raison contre la dérive népotique de JMLP. Maintenant que tous les fidèles de cette époque sont trahis par le clan lepeniste, c'est possible. A la condition que Gollnisch suive. Quand tous les cadres du bâteau fou auront quitté le navire, qui restera-t-il ? Marine, Aliot, Soral, le Pen père ? Jusqu'où iront-ils ces branquignols ? Nul part. Alors de grâce, depuis 1998, le mouvement national végète, agissez ! Gollnisch préconisait il y a peu un Epinay de la droite nationale : qu'il en prenne l'initiative, TOUT LE MONDE SUIVRA (sauf le clan mariniste, mais ça, on ne le regrettera pas !)

Veritas a dit…

C'est "amusant" car il me semble être équidistant entre ce blog (que j'apprécie et défend par ailleurs) et vous Solange. Je m'explique, je vous trouve quelque peu excessive dans vos propos, et, à l'inverse, je trouve ce blog un peu "mou" (pardonnez moi l'expression) quand à la réalité de la situation actuelle.
Je pense que si Carl Lang ne crée pas très vite une dynamique nationale, il aura raté le coche. Je dis bien une dynamique, pas la peine de créer un énième mouvement pour le moment, mais une véritable dynamique au plan national pour les européennes. Avec des candidats immédiatement identifiable par tous les natios. C'est possible, il y en a partout. Si malgré tout Bruno Gollnisch reste sur la région nord est pour le FN il faudra le soutenir, mais ailleurs, il y a des leaders. Dans le sud ouest, outre Martinez il y a Romain Marie, dans le sud est il y a Macary, Perdomo voire Bompard dans une large union, en Ile de France, ça peut être Bild sinon pourquoi pas Le rachinel, et on peut même envisager de faire la place à des anciens comme M Spieler, aux Identitaires aussi, sans oublier des noms connus comme Le Gallou, Vial qui vient d'apporter tout son soutien à Carl Lang, etc etc. Non Solange, je n'oublie pas Bruno Mégret, mais je ne place pas tout en lui et de plus il reste silencieux.
Attendons après les fêtes on y verra plus clair.
Je fonde beaucoup d'espoirs en Carl Lang. Il peut réussir là où d'autres ont échoué et je pense qu'il peut même à l'avenir ramener Marine Le pen à la raison.
Courage Carl et en avant!

Solange a dit…

Cher Véritas,
Je suis bien d'accord avec vous : Carl Lang doit créer une dynamique, c'est impératif, et ne pas rater le coche comme vous le dîtes. Vous me trouvez un peu excessive, mais désolée, c'est la situation qui est extrême. Il faut trancher dans le vif sans tout casser bien sûr. Car il y en a marre de poireauter. Mégret n'a pas percé parce que JMLP était toujours en place (grâce à des cadres de valeurs aujourd'hui ostracisés) et que celui-ci a pu compter sur un réflexe électoral. Quand le FN n'était pas présent aux élections municipales et cantonales, le MNR faisait autant si ce n'est plus parfois. Deux partis nationaux concurrents ne peuvent pas cohabiter, c'est clair. Dix ans que ça dure.

Il faut donc aller de l'avant et que tous les cadres historiques qui souhaitent reprendre une activité politique se réunissent : Lang, Gollnisch, Bompard, Antony, Mégret, et leurs amis, et les autres, pour (re)créer cette dynamique, cet enthousiasme qui faisaient vivre et se développer le mouvement national dans les années 80-90.

Que fera le Front (ex)National dans ce cas, englué dans le marinisme, le soralisme, le népotisme, le gaucho-lepénisme ? Il sombrera comme cela a déjà commencé. Arrêtons d'en vouloir à Sarkozy d'avoir piqué les électeurs du FN : comme l'a très bien expliqué Carl Lang, la stratégie qui consistait en 2007 à dédroitiser le FN quand Sarkozy droitisait ses discours et ses postures a produit des résultats catastrophiques. Laissons donc le Front Familial s'enfoncer dans le lepénocentrisme ou alors reprenons le FN et virons les Les Pen. S'il on veut vraiment s'en sortir, il est absolument vital de tourner la page du lepénisme.

Carl Lang, en avant, on vous soutient !

Anonyme a dit…

Finalement, le tort de Mégret aura été d'avoir eu raison trop tôt.
Le clan Le Pen, avec à sa tête la très mal élevée et arrogante Marine Le Pen, est en train de faire exploser le FN.