vendredi 19 décembre 2008

UN MILITANT DU "RF" ECHAPPE DE PEU A UN ASSASSINAT !

"Un militant du RF échappe de peu à un assassinat

Les événements se sont déroulés la semaine dernière à Toulouse, ville réputée pour abriter une nébuleuse d’extrême-gauche aussi virulente que violente.

Thomas, jeune militant du Renouveau Français, rentrait chez lui lorsqu’un individu encapuchonné le surprit par derrière et, le menaçant d’une arme, s’introduisit chez lui puis le séquestra.

Puis, il fit ingérer à Thomas du poison. Il partit enfin, sans attendre de constater le décès du jeune homme, visé du fait de ses opinions.

Le jeune Toulousain parvint malgré son état grave à prévenir les pompiers, qui intervinrent à temps. Ceux-ci affirmeront que 10 minutes en plus, c’était trop tard.

Thomas passa trois jours à l’hôpital.

Cette froide tentative d’assassinat, planifiée comme l’un de ces scénarios diffusés continûment à la télévision, révèle du côté de l’agresseur une haine extrême, irrationnelle et démesurée, envers un jeune Français, parce qu’il est patriote, pourtant sans responsabilités politiques aucunes.

Ce sentiment de haine absolue envers un jeune, dont le seul tort est d’avoir une opinion mal vue par le système politico-médiatique en place, est aussi le produit d’un bourrage de crâne permanent.

A longueur de temps, les journalistes, les scénaristes et producteurs, les juges, les lobbies en tout genre et les groupes occultes divers qui gangrènent l’Etat, les hommes politiques (pourtant rarement bien placés pour donner des leçons de morale) n’ont de cesse de stigmatiser tout attachement à un ordre et une civilisation traditionnels - empreints de bon sens -, tout amour pour sa nation, sa liberté et son identité, bref tout ce qui s’approche du nationalisme.

Les idées patriotiques sont aujourd’hui déformées, calomniées et criminalisées à tel point que pour une part importante de la population, les esprits sont parfaitement conditionnés à la haine.

Comme rarement auparavant, il est nécessaire que se concrétise la solidarité des résistants à la Pensée Unique, des patriotes. Nous approchons du stade où l’incarcération arbitraire d’un nationaliste, la destruction de sa vie professionnelle ou même son meurtre ne choqueront plus personne. Tant qu’il nous est encore possible de réagir, nous devons tout faire pour nous organiser et faire bloc face aux persécutions, d’où qu’elles viennent.

A vous de soutenir réellement le RF et de l’aider à défendre les Français, et d’abord les patriotes.

Thomas peut constater que nous sommes évidemment là pour lui, et que nous continuerons à le soutenir de toutes les manières nécessaires.

Puisque la police s’est saisie de cette affaire, suite à une démarche des services hospitaliers, nous exigeons que justice soit faite de manière exemplaire et dans les meilleurs délais. Même s’il ne s’agit que d’un Français, de surcroît coupable de patriotisme… Avec autant d’efficacité que lorsque disparaît le scooter du fils de M. Sarközy, qu’un immigré ne se fait pas embaucher ou qu’un Juif se fait manquer de respect.

Faute de quoi, justice sera rendue autrement.

Le Comité Directeur du RF"



Il va sans dire que nous souscrivons à la virgule près à ce communiqué. Nous apportons tout notre soutien au camarade Thomas, qu'on a lâchement tenté d'assassiner. Dire que la France est tombé si bas que, si par malheur, le pauvre Thomas était décédé, ça n'aurait pas même fait deux lignes dans un canard local de "PQR", et pire, gageons que certaines "bonnes âmes" n'auraient pas hésité à souiller sa dépouille en parlant de "provocation d'extrêêêêême droite".

Cette affaire sordide et ignoble fait suite à toute une série d'actes malfaisants et abjectes que le système tolère voire encourage. La preuve étant que la situation a tellement dégénéré, que maintenant, chaque année, la cohorte des racailles prétend venir troubler la commémoration traditionnelle de la mort du camarade Sébastien Dezieux. Ils en sont bien sur pour leurs frais, mais sans la bienveillance du système, ils leur en cuiraient bien d'avantage d'oser un tel blasphème !

Thomas, sache que nous sommes de tout cœur avec toi, et que même si Noël est la fête de la rédemption par excellence, "un jour viendra où ...". Il ne peut en être autrement !

Un mot quand même sur le "dernier carré de Nanterre". On ne sait pas s'il va réagir dignement face à cette tentative d'assassinat et peu importe, le problème que nous voulons soulever se situant définitivement ailleurs. Ces gens là n'ont pas de mots assez durs, lors de saillies et d'incontinences verbales violentes, excessives, folles et délirantes, dès lors qu'une personne ose (Mon Dieu !) prendre la liberté de critiquer "sainte marine" ou l'un de ses séides. Immédiatement on donne dans la finesse du Verrat: "Salaud, traitre, dégueulasse, vendu, c'est une abomination, c'est ignoble, c'est une ignominie, un scandale, c'est immonde, etc". Ces gens là sont vraiment habités par les notions de justesse et d'équilibre. Puisse un tel évènement les rappeler un tantinet à la raison, ne serait-ce que pour leur bien. Ils ont totalement perdu pied avec la réalité, alors, qu'ils sachent que ce qui est "dégueulasse", c'est le traitement réservé à Carl Lang, et que ce qui est ignoble et immonde, c'est ce que vient de subir Thomas. L'abjection, elle est là et nulle part ailleurs ! Il serait peut être temps pour certains, du moins ceux n'ayant pas sombré définitivement dans le ridicule, de se venir en aide et de redescendre sur Terre.

Face aux dangers extrêmes d'aujourd'hui et de demain, l'union de tous les nationaux, nationalistes, patriotes et amoureux de la France est un impératif. Dans cet esprit, de plus en plus d'hommes et de femmes, militants et sympathisants du Mouvement National, comprennent que seul Carl Lang est à même de remplir cette mission vitale et quasi sacrée.

Repose toi Thomas, prends le temps de la convalescence et de la remise en forme, profite des fêtes de Noël en famille, dans la chaleur d'un vrai foyer français qu'il soit luxueux ou modeste, près des tiens et de leur amour, près de tes amis, de tes camarades et de leur fidèle amitié. Le Mouvement National aura besoin de toi. Ne t'inquiète pas, tu auras ta revanche, nous aurons tous notre revanche, unis quelques soient nos appartenances particulières, lorsque le temps viendra pour nos cloches de sonner l'heure du renouveau français.


TOUS AVEC CARL LANG !


NB: Nous ne reviendrons pas ici inutilement et plus que cela sur la "guerre urbaine" entre "jeunes" (déjà largement commentée par ailleurs), sur fond de trafic de drogues, ayant fait un mort, un jeune d'origine malienne, poignardé hier en plein Paris au cœur du 15ème arrondissement. La folle politique d'immigration incontrôlée, de naturalisations massives voire systématiques et de non refonte du Code de la Nationalité, politique que nous subissons depuis plus de 30 ans, en est la principale responsable. Les Français et les Françaises sont malheureusement habitués à ce type de gangstérisme criminel, et, non seulement la situation ne s'améliore pas, mais elle empire de plus en plus. Pour preuve, les deux bandes rivales ne venaient pas de banlieue mais étaient toutes les deux originaires de ce quartier dit "paisible" abritant la Tour Eifel, un des symboles de la France. Pire, selon les nombreux témoins (témoins menacés par la horde sauvage), au cours de la rixe violente ayant entrainé la mort du jeune malien, l'agression se serait produite en plusieurs fois, à coups de poings, à coup de pieds, puis à coup de barres de fer pour finir par des coups de couteaux. Encore plus fort, après le drame, une centaine de "jeunes" ont voulu en découdre et d'importants renforts de police ont été nécessaire pour ramener un certain calme. 39 personnes ont été interpellées (!), dont une quinzaine de mineurs (!). A signaler qu'en 2006, sur le lieu même du drame d'hier, avait éclaté une fusillade qui aurait pu être sanglante et mortelle, toujours à quelques pas du Champ de Mars. Malgré cela, la police indique qu'il ne s'agirait vraiment que d'une dispute (SIC) entre deux individus (!). Du côté des médias dits officiels, rien de neuf évidemment, c'est toujours la sempiternelle explication du "drame plus ou moins social qui intervient dans un contexte de recrudescence des violences dues à la crise, au mal-être des "jeunes" et aux phénomènes de bandes blablabla etc". La recrudescence étant bien la seule chose de vraie là dedans, étant donné que ce type de batailles rangées se déroulant sur notre sol devient, sous Sarkozy, d'une effrayante banalité (voir les dizaines de récents cas similaires), notamment en Ile de France où, une fois les "bobos" couchés, les hordes pillardes règlent bien souvent leurs comptes violemment, et quasiment impunément, loi du nombre oblige, la police faisant ce qu'elle peut. Un de nos amis policiers nous confiait hier son écœurement Il nous affirmait ne pas comprendre le manque de fierté nationale ambiant, ne pas comprendre qu'on creuse le fossé entre la population et la police par toute une série de lois dites liberticides (conduite, alcool, tabac, stationnement, contrôle des fermetures administratives, police de la pensée, etc), alors que dans le même temps les "quartiers" brulaient en toute impunité sans que cela gêne outre mesure la classe politicienne. Pour lui la solution paraissait évidente : Appliquer une extrême sévérité aux zones comme aux bandes de « non droit », en commençant par restaurer la loi dans les zones de « non loi ». Simpliste pour certains ? Logique pour nous ! Mais il s'agit d'un tout autre débat sur lequel nous reviendrons assurément. Reste que pour la France que nous défendons, la descente aux enfers continuelle et sans fin se poursuit. Il nous faut donc repenser et revoir en profondeur les principes de bases, les critères mêmes de la pensée comme de l'action politique, autrement, la décadence se poursuivra jusqu'à la disparition définitive de la France que nous aimons...

4 commentaires:

Yannick a dit…

Courage à toi Thomas. Tu es en vie c'est le principal. Espérons que le ou les coupables payent cher.

Vincent92 a dit…

Tiens bon Thomas, c'est vraiment ignoble et répugnant ce que cet assassin potentiel a osé te faire !
On est tous avec toi.

Je voulais aussi intervenir pour dire que je partageais entièrement l'analyse de Carl Lang dans sa lettre aux militants du Front. Pourquoi j'en parle ici et maintenant ? Parce que j'ai été sur le site du Front et j'y ai vu la vidéo de Jean marie Lepen qui donne ses voeux de Noël aux Français. Il est toujours aussi bon le papet ! C'est le meilleur !
Alors Carl lang a bien eu raison de rappeler sa fidélité toute sa vie à cet homme là, à ce très grand bonhomme. Il avait ses défauts, mais que de hautes qualités, rien à dire. Je suis donc d'accord avec Carl Lang, il fallait être fidèle à cet homme.
Honneur à lui ! Maintenant, il faut aussi savoir êtré sérieux, il a 81 ans et arrête la Présidence du front en 2010. Comme Carl Lang, je n'ai aucune confiance sur aucun point en Marine Le Pen. Vous avez raison de ne pas être bornés et extrémistes, de dire ici qu'elle a des qualités, mais elle n'est en rien faite pour diriger et elle trahie nos idées majeures pour je ne sais quelles obscures raisons.
Comme l'a dit Carl Lang, le Front a été un bon outil au service de la cause et son Président Jean Marie un superbe serviteur de cette même cause. Il en a surement bien vécu, mais pour moi c'est normal, il l'a bien mérité. Maintenant, vu la situation, il faut tout rebâtir sur la base de la confiance chère à Carl Lang. J'ai confiance en lui et je n'ai pas confiance en la fille de Jean Marie Lepen, c'est aussi simple que cela. La confiance ne se décrète pas, on l'a ou on l'a pas.
Honneur à Jean Marie LePen et maintenant tous derrières Carl Lang.

Anonyme a dit…

Pour Vincent,

Je suis en désaccorc complet avec toi. Je n'aime pas faire parler les morts mais leurs écrits et témoignages directs restent. François Brigneau, François Duprat, Roland Gaucher, Pierre Clementi, Jean Pierre Stirbois, Henri Charbonneau, Yann Moncomble, Susini et les autres pour ne citer qu'eux, ils savaient parfaitement qui était Le Pen. Demandez à ceux qui sont encore parmi nous. Alain Robert, Jean François Galvaire, Xavier Raufer, Hervé Novelli, Pascal Gauchon, Jacques Bompard bien sur et tant d'autres. Quelle que puisse être leur valeur respective, ils vous diront tous que Le Pen n'a jamais pensé qu'à lui. Même un grand Belge que Le Pen admirait pourtant a dit un jour qu'il était show biz et qu'il ne se donnait pas assez. Il n'a mis son talent d'orateur qu'à son seul service, c'est à dire au service de ses intérêts d'abord. Et croyez moi, Pierre Sidos, Roger Holeindre, D'Orcival, de Rostolan et compagnie, ils savent tous que Le pen n'a rien crée du tout ! Ce ne sont que des conneries. Sans Ordre Nouveau il n'y aurait jamais eu de FN, et Le Pen le sait lui à qui les anciens d'O.N ont donné une bonne rouste dont il doit se souvenir. Le FN doit tout à O.N, et même, sans Brigneau, Bousquet, Bompard, etc, Le Pen ne serait rien ! Au début les foules venaient pour Brigneau et grâce à Popeye, point ! Le Pen a osé dire un jour qu'il aurait dû virer Tixier en 65 et qu'ainsi, l'opposition nationale aurait gagné 10 ans ! C'est de la pure folie, il se taisait avec Tixier. Il réécrit complètement sa légende là. Et s'il n'avait pas croisé Stirbois, son sérieux, son sens de l'organisation, sa capacité à rallier au Front les autres (PFN, bien supérieur au Front à l'époque, etc), il serait resté ce qu'il était: Un bon orateur, un amuseur de foire faiseur de bons mots et c'est tout. Carl Lang oui bien sur que c'est un exemple. Un exemple de force et de volonté, car, même sans le talent de Le Pen, il est d'abord modeste, humble et travailleur. Surtout il croit en ce qu'il dit et fait. Le Pen n'a jamais été qu'un jouissif, un jouissif bon vivant et au talent réel et visible, mais un jouissif quand même. Alors laissez le finir son parcours sans lui tresser les lauriers d'une gloire divine qu'il ne mérite pas. Je ne dis pas qu'il n'a pas eu un beau parcours. Il a bien plus de vrais mérites dans sa vie que bien des clowns dont on voit les ganaches partout sur les écrans. Il aura eu un beau et vrai parcours qui aura eu le mérite d'être le sien et d'avoir mis en avant nos idées. Donc bilan "globalement positif", mais que de talent gâché. Il aurait pu faire mille et mille fois mieux s'il avait écouté les bons conseils, s'il avait su rester sage, s'il avait été plus humble, s'il avait fait montre de moins d'orgeuil et surtout s'il avait eu une réelle envie d'arriver au pouvoir. Mitterand disait qu'on ne pouvait rien contre la volonté d'un homme. Il avait raison. la volonté de Le Pen aura été de profiter de son talent, pas de le mettre au service des autres. Maintenant il veut mettre ses beaux restes au service de sa fille, bien qu'il doive savoir intérieurement qu'elle n'y arrivera jamais. Et bien que ceux qui veulent suivre suivent, ils verront bien ou ça les mène. Mais de grâce, arrêtez pour certains de le prendre pour un Dieu. C'est une insulte à la raison et à nos idées. Il n'y a qu'un seul Dieu et les dons que la providence a donné à Le Pen font que s'il a réussi a vie, il n'a pas rempli sa mission, loin de la.

Pour ne pas répondre qu'à vincent et dire un mot de l'ami Thomas, je dirais qu'il a faillit subir le sort de bien des camarades. Il s'en tire bien, enfin moins mal que prévu par les salauds qui voulaient sa peau. Espérons que ce ne sera pas le cas de ces derniers et qu'ils finiront par payer leur geste criminel.

Anonyme a dit…

Ce message pour montrer que les élus du groupe REUNIR travaillent, pendant que les Briois et d'autres bavassent sur leurs petits copains !
Il suffit de se connecter sur le site du conseil régional Nord Pas de Calais, retransmission des séances, pour s'apercevoir que Briois, comme d'autres ne servent à rien, sauf à percevoir leur indemnité de fonction.
C'est édifiant, allez-y, et ce n'est pas de la pub pour le site de l'exécutif rose-vert.