lundi 23 février 2009

CARL LANG LANCE OFFICIELLEMENT LE "PARTI DE LA FRANCE" !

"CARL LANG LANCE OFFICIELLEMENT LE "PARTI DE LA FRANCE" !


L'ancien secrétaire général du Front national Carl Lang, qui a quitté le parti sous fond de rivalité avec Marine Le Pen, a officiellement lancé lundi son nouveau mouvement, le Parti de la France, sous la bannière duquel il promet cinq listes aux européennes.

"Je crois que le FN a été incarné par la personnalité de Jean-Marie Le Pen. Aujourd'hui, il est nécessaire de préparer l'avenir en reconstruisant le courant national", a lancé l'eurodéputé lors d'une conférence de presse.

Carl Lang était entouré de plusieurs élus locaux issus du Front national, notamment des conseillers généraux et des conseillers régionaux, ainsi que de quelques vieux compagnons de route de Jean-Marie Le Pen, comme Bernard Antony, Martine Lehideux, Martial Bild ou Fernand Le Rachinel.

Un message de l'ancien vice-président du FN Jean-Claude Martinez, autre eurodéputé dissident, a été lu à la tribune, message dans lequel ce dernier apporte son soutien au mouvement de Carl Lang, dont il sera la tête de liste dans le Sud-Ouest aux européennes de juin prochain.

Pas de choc frontal avec Le Pen... (Jean Marie NDLR "T.A.C.L")

Pour ce scrutin, Carl Lang a assuré qu'il n'entendait pas présenter de liste dans deux des sept circonscriptions existantes : dans le Sud-Est et dans l'Est, où se présentent pour le FN respectivement Jean-Marie Le Pen et le vice-président exécutif du mouvement, Bruno Gollnisch. "Nous ne présenterons pas de liste face à Jean-Marie Le Pen au nom du passé commun", pas plus que "face à Bruno Gollnisch, au nom de l'avenir commun", a déclaré Carl Lang, tendant ainsi la main au dernier grand opposant à Marine Le Pen au sein du Front national.

"Dans la vie politique française, il y a une nécessité je crois vitale, essentielle, de renouveau, de rupture", a déclaré Carl Lang, estimant notamment que la classe politique n'avait pas pris conscience des "conséquences considérables qui sont celles de la crise financière".

Renvoyant dos à dos les tenants du "système mondialiste" - un camp dans lequel il range à la fois "les libéraux" et "les sociaux-démocrates du Parti socialiste" - et celui des "néo-marxistes" type Olivier Besancenot, Carl Lang a affirmé qu'il existait "une troisième voix" à la fois "populaire, sociale, démocratique et européenne".

Il a aussi prôné un "euro-protectionnisme qui nous permette de protéger nos filières de production" et un "patriotisme social", défendant la préférence nationale dans le domaine social.

Carl Lang a aussi précisé vouloir "lutter contre la communautarisation, contre la France mosaïque", opposant "la France des terroirs et des clochers" à celle "des terroirs et des mosquées".

Source : http://www.lepoint.fr/actualites-politique/l-ancien-cadre-du-fn-carl-lang-lance-le-parti-de-la-france/917/0/319894"


Maintenant que le "Parti de la France" est lancé, il faut aller de l'avant et continuer encore et toujours plus loin. Ce n'est qu'un début, un très bon début certes, mais il faut que les prochains jours, que les prochaines semaines voient concrètement le ralliement de toutes et de tous autour de Carl Lang. Aujourd'hui, il y a d'ores et déjà plusieurs milliers d'adhérents et de sympathisants, des centaines de militants et de cadres, représentés par des dizaines d'élus et de dirigeants autour de Fernand Le Rachinel, Martine Lehideux, Jean Claude Martinez, Bernard Antony, Martial Bild et bien sur notre nouveau chef naturel, Carl Lang. Cela est tout sauf suffisant ! Demain, il faut que toutes les tendances de notre famille de pensée s'unissent dans la synthèse nationale au sein du "Parti de la France".

Nous appelons donc les derniers patriotes du FN résiduel, le MNR, les Identitaires, la NDP, Terre et Peuple et tous les autres sans exception, à commencer par l'immense majorité des nationaux qui s'étaient mis en retrait de l'action politique par écoeurement, nous les appelons solennellement à se fondre dans ce grand rassemblement où toutes et tous les nationaux, nationalistes et patriotes auront leur place. N'oublions pas que ce formidable Mouvement sera ce que nous en faisons, le principe étant de demeurer unis sur l'essentiel.

C'est à nous tous de jouer...


Vive le "Parti de la France" !




Nota Bene :

Le premier organigramme provisoire du "P.F - Parti de la France" est le suivant.


Président : Carl Lang.

Secrétaire Général : Michel Hubault.

Trésorier : Myriam Baeckeroot.

Direction nationale de la formation et des relations internationales : Bernard Antony.

Direction nationale de la communication : Martial Bild.

Direction nationale des élus : Elisabeth Touzot.

Autres membres de la Direction provisoire : Fernand Le Rachinel, Eric Pinel, Martine Lehideux, Christian Baeckeroot, Pierre Descaves, Jean Verdon ainsi que plusieurs élus nationaux ayant suivi Carl Lang dans son initiative salvatrice depuis le début.

Un organigramme définitif sera mis en place après la première convention nationale.


ADDENDUM:

Voici le compte-rendu de la conférence de presse par nos amis de "FRANCE 42".

"Le PARTI DE LA FRANCE

Avec sa volonté de rénovation et recomposition de la droite nationale et de rassemblement de toutes les sensibilités, le Parti de la France suscite un formidable élan et porte en lui beaucoup d'enthousiasme.

Il entend être le vecteur d'espérance du renouveau national, face à la classe politique actuelle qui n'a pas pris conscience des conséquences de la crise.

Il se veut être une troisième voix nationale, populaire, sociale, démocratique ayant pour ambition de porter un message de redressement de l'économie et de défense des droits du peuple français.

Carl Lang veut faire de ce mouvement non seulement le parti de la France, mais aussi le parti du peuple français, avec pour mission de défendre ces droits essentiels du peuple français que sont la souveraineté et l'identité.

Dans le contexte actuel de démocratie confisquée, le Parti de la France oeuvrera pour le rétablissement de la démocratie, avec l'instauration de la règle de la proportionelle pour l'élection de tous les représentants du peuple de France, que ce soit au niveau de la commune, de la région, de l'assemblée nationale.

Le projet de redressement économique et social du Parti de la France suppose le patriotisme social avec application de la préférence française et européenne, ainsi que le principe de protection économique et commerciale au niveau européen avec un euro protectionnisme.

Le première ambition électorale du Parti de la France le conduit à être présent aux élections européennes dans 5 circonscriptions.

Seront exclus le Grand Est, où, au nom de l'avenir commun, le Parti de la France ne s'opposera pas à la liste de Bruno Gollnisch. De même pour le Sud Est, au nom du passé commun, Jean Marie Le Pen ne se verra pas opposer de liste par les amis de Carl Lang.

Avant de passer la parole aux journalistes présents, Carl Lang demanda à Bernard Antony d'exposer les raisons pour lesquelles il l'a rejoint en compagnie de l'Institut du Pays Libre qu'il avait créé en 2008 en compangie du Pr. Louis Chagnon et de Michel Som. Puis, lecture fut donnée du message de soutien de Jean Claude Martinez à Carl Lang.

Parmi les questions posées par les journalistes, n'a pas manqué d'être soulevé l'apparente similitude entre la démarche de Carl Lang et celle qui amena à la création du MNR.

Carl Lang précisa alors que les conditions sont fort différentes, puisque, pour lui, il ne s'agit pas, comme ce fut le cas en 1998, de contester la présidence du FN alors très fort électoralement, mais aujourd'hui, alors que le FN est en fin de cycle politique, il est nécessaire de créer les conditions d'un nouveau cycle politique pour incarner le redressement national.

C'est là tout l'objectif du Parti de la France."





3 commentaires:

Pierre a dit…

Mais bien sur c'est évident. Maintenant tout le monde doit rejoindre Carl dans ce qui est devenu notre maison commune. En tant qu'identitaire, je vais adhérer. Je ne suis pas en accord sur tout mais sur les points clés si. Alors j'y vais. Et que les Martin, Mégret, Spieler, Robert, Vardon etc en fasse autant. Celles et ceux qui ont des structures peuvent les conserver, comme le fait l'ami d'Antony avec le "Pays Réel", mais il faut vraiment qu'on soient tous unis vous avez bougrement raison.

Baptiste a dit…

Bon je vais être franc, ce sera toujours mieux que les ruines du FN, mais j'avoue rester sur ma faim. Il n'y a pas grand chose de nouveau, pas de vrai souffle, enfin je ne veux pas jouer les ronchons mais cela ne sent pas encore le renouveau. J'aime bien bernard Antony, il a toujours été droit et utile à la cause. Mais bon, je ne l'approuve pas en tout et j'aurais aimé quelque chose de plus grand, enfin je ne sais pas trop comment m'exprimer mais quelque chose de traditionnel mais de neuf aussi, dans le fond comme sur la forme. Bon, j'attends de voir, c'est déjà très bien, mais j'aimerais bien d'autres ralliements, des têtes nouvelles, d'autres anciens aussi. Je vais soutenir Carl ça ne fait aucun doute mais j'espère quand même autre chose dans les prochaines semaines je suis franc.

Anonyme a dit…

Il aurait pu l'appeller aussi le parti de la france euro-chrétienne.

Quoi qu'il en soit, il faut que ce parti agisse avant pendant et après les élections. A l'instar de la ligue du nord et du bloc identitaire.

Surtout dans le domaine local, associatif, culturel etc...