jeudi 19 février 2009

ELECTIONS EUROPÉENNES : VERS UNE ALLIANCE « LIBERTAS – M.P.F – C.P.N.T » !


Elections européennes : Vers une alliance « Libertas – M.P.F – C.P.N.T » ! Que faire ? Prévenir pour ne pas avoir à guérir !


On savait déjà que le Mouvement Pour la France (M.P.F) de Philippe de Villiers et Libertas, le nouveau Parti Européen Souverainiste du milliardaire irlandais Declan Ganley, avaient passé un accord national en vue des élections européennes.


Maintenant, une troisième organisation devrait rallier officiellement sous peu le duo. Il s'agit de C.P.N.T (Chasse Pêche Nature et Tradition) de Frédéric Nihous, candidat des chasseurs lors de la dernière présidentielle en 2007.


Cet accord devrait permettre à CPNT d'obtenir deux têtes de liste du rassemblement, l'une dans la « Nord Ouest » (la région de Carl Lang) pour Frédéric Nihous, et l'autre dans le « Sud Ouest » (la région de Jean Claude Martinez) pour Jean Saint-Josse, l'ancien Président National de CPNT.


Dans la région Île de France, la tête de liste de « Libertas » devrait revenir au Président du R.I.F (Rassemblement pour l'Indépendance de la France), Paul Marie Couteaux, grand ami de Philippe de Villiers, déjà candidat et élu en 2004.


Enfin, dans les autres régions, les têtes de liste estampillées « Libertas » seront toutes issues du M.P.F.


Dans la grande région « Sud Est », (la troisième plus forte région CPNT), l'accord devrait permettre une facile réélection pour Patrick Louis, lui aussi candidat et élu en 2004, secrétaire général du M.P.F et de nouveau tête de liste dans la région. Le président PACA de CPNT devrait obtenir la troisième place, la loi sur la parité obligeant à laisser la deuxième place à une femme.


En principe, cette place devrait revenir à Marie Claude Bompard, épouse de Jacques Bompard et Maire de Bollène. Si cette candidature de Marie Claude Bompard est officialisée, cela créera une dynamique sans précédent pour le M.P.F dans la région. En 2004, Patrick Louis avait du cravaché pour gagner son élection avec 6,15% en doublant Jean Charles Marchiani (R.P.F) dans la dernière ligne droite. Là, il en ira bien sur tout autrement, si à l'entente entre Libertas, le M.P.F et C.P.N.T, vient s'ajouter les forces réelles des Bompard sur la région.


Non seulement Jacques et Marie Claude Bompard sont connus, reconnus et très appréciés au sein du Mouvement National (et ailleurs), mais ils disposent de nombreux militants, de fiefs locaux puissants, de soutiens nationaux et d'amis tout aussi puissants comme Bernard Antony, ainsi que d'une association patriote de qualité, « l'Esprit Public ».


Il ne faut pas se leurrer, si cet accord régional voit le jour entre le M.P.F, Libertas, C.P.N.T et l'Esprit Public des époux Bompard, les récents dissidents du FN regroupés au sein d'un « Front Régional » et autour de militants historiques comme messieurs Ronald Perdomo, Guy Macary et Philippe de Beauregard, suivront automatiquement. Ils voteront et appelleront à voter pour Patrick Louis et Marie Claude Bompard. Cela semble malheureusement ne faire aucun doute...


Par ailleurs, il y a fort à parier que la majorité des militants, sympathisants et électeurs du Mouvement National voteront pour ce rassemblement. Ils ne le feront pas par adhésion franche et entière, car ils se méfient toujours autant de Villiers, mais ils seront irrésistiblement attirés par la dynamique de victoire ainsi crée. L'électorat aime l'odeur de la victoire.


Jean Marie Le Pen attaque sa 81ème année. Il a bien mérité de la défense de la France Française et du Mouvement National, mais l'âge est là et il doit passer la main. Il a beau avoir de très beaux restes et conserver toute sa tête comme il l'a encore prouvé récemment sur LCI, la réalité s'impose d'elle même. Les électeurs et électrices de la grande région « Sud Est » vont se détourner de lui, et, pour la première fois, parce que ce sera lui la tête de liste.


Soyons francs et honnêtes. Nous soutenons Carl Lang de toutes nos forces parce que nous visons l'avenir, un avenir radieux pour notre idéal, mais un avenir quand même, c'est à dire à moyen et long terme, parce que nous savons que c'est le bon choix pour le Mouvement National comme pour la France. Cependant, nous ne sommes pas fous et nous n'avons pas d'œillères Nous savons pertinemment que dans l'électorat, l'image subliminale du Front National reste encore présente. Les électeurs et électrices ne connaissent pas encore pour la plupart les récents évènements, leurs conséquences et leurs développements à venir. Ils ne sont pas au fait des arcanes de la vie politique et c'est bien logique, occupés qu'ils sont à leurs soucis quotidiens. Pour eux, l'image du FN est toujours actuel, plus pour très longtemps c'est net, mais elle l'est pour le moment.


A l'inverse, si l'électorat n'apprécie pas qu'on juge un(e) candidat(e) par son âge de retraité(e) potentiel(le), c'est à dire de plus de 65 ans, (surtout un électorat vieillissant), il trouve aussi qu'il y a des limites à tout et ce même électorat (surtout doyen) jugera majoritairement, pour quantité de raisons diverses bonnes ou mauvaises, que trop c'est trop, et qu'on ne prétend pas demander un nouveau mandat européen de 5 ans à 81 ans !


Il faut savoir regarder la réalité en face ! Lors de toutes les dernières élections nationales, tous les élus sortants de plus de 80 ans qui ont voulu mordicus se représenter une dernière fois ont fait la fois de trop et ont tous été renvoyer dans leurs foyers !


Si le Front National avait placé une autre tête de liste dans la région que Jean Marie Le Pen, (Qui ? Ça c'est un autre débat), celle-ci réaliserait automatiquement un score plus important que celui de JMLP, même sans le 1/000ème du talent de ce dernier, car il n'y aurait pas de phénomène de rejet. Nous pensons là aussi que c'est une évidence qui échappe à certains pour de folles et irraisonnées raisons.


Là où nous voulons en venir, c'est que cette attitude est criminelle par rapport aux enjeux.


Ainsi et pour le moment, il n'y aurait pas dans le « Sud Est » de vraie liste authentiquement de Droite Nationale, Sociale et Populaire, marquée du sceau de l'avenir et du renouveau.


Nous n'avons rien contre Jacques et Marie Claude Bompard, au contraire, et nous savons que quantité de nos ami(e)s vont les soutenir, si Marie Claude Bompard prend la deuxième place sur une liste « Libertas – M.P.F – C.P.N.T ». Mais pour notre part nous ne le ferons pas, car nous avons tout contre Villiers, et nous avons surtout de la mémoire.


Nous n'avons évidemment rien contre Jean Marie Le Pen, mais c'est terminé et il faut savoir tourner la page. La cause qu'il a défendu est plus grande et plus noble que lui, et face à son acharnement comme à ses errements, il est de notre devoir de nous détourner de lui sans rien oublier de son bilan largement positif et des années d'espoir.


A l'inverse, nous avons tout contre les D.L.R, C.N.I.P et autres diviseurs.


C'est la raison pour laquelle, dans la situation actuelle et si elle se confirme, nous ne pourrons donner aucune consigne de vote pour la région « Sud Est » lors des prochaines élections européennes.


Vivre c'est choisir écrit le poète. Ne pouvant pas choisir, nous demanderons à nos ami(e)s de cette circonscription électorale de ne pas vivre cette élection. Cependant, il est de notre devoir de prévenir tout désastre. Si rien ne change, s'il n'y a aucune alternative nationale crédible aux listes dites patriotes et souverainistes en présence, la liste FN va s'effondrer, la liste DLR ne fera pas 2%, les petites listes feront 1% à trois, et c'est la liste « Libertas – M.P.F – C.P.N.T » de Patrick Louis / Marie Claude Bompard qui raflera la mise.


Attention, quand on désespère l'électorat d'une région (et même de plusieurs), on laisse la place à d'autres, on se perd soi même et on peut même disparaître.


C'est pourquoi, de tous nos vœux, si les informations que nous livrons et analysons se confirment, nous appelons à la constitution d'une liste « Nationale Indépendante » soutenue par Carl Lang et l'ensemble de notre futur Mouvement dans la région « Sud Est ». La circonscription électorale "Sud Est" est symboliquement bien trop importante pour qu'on s'en désintéresse.


Si une telle initiative était prise, gageons que non seulement cela viderait totalement le M.P.F de ses forces nationales, mais qu'en plus tous les nationaux, nationalistes, identitaires et patriotes sincères suivraient ultra majoritairement (et avec ferveur) une démarche aussi positive.


Une simple et modeste suggestion. Si cette liste d'union nationale voyait le jour, pourquoi ne pas en confier la tête à ... Marie Claude Bompard ?


Si nous sommes toutes et tous unis, il n'y a aucune fatalité, ni à la spirale infernale de l'échec, ni à l'effacement du Mouvement National, celui-ci n'étant prévisible et assuré que si l'on ne fait rien.


Il y a des affections dont on se relève difficilement. Aussi, à une semaine du lancement officiel de notre nouveau Mouvement, notre principale obligation est de voir clair pour prévenir et ne pas avoir à guérir.



TOUS AVEC CARL LANG !



4 commentaires:

Daniel a dit…

Je n'ai jamais apprécié de Villiers et je n'ai jamais voté ni pour lui ni pour un de ses candidats, mais il faut reconnaitre une chose, autant il n'a jamais rien fait à l'élection présidentielle ratant même par deux fois le remboursement, autant il se débrouille à chaque fois pour réaliser de très très bonnes élections européennes.

Là encore, il fait très fort le bougre. Il faut se méfier encore plus de lui à l'avenir d'ailleurs, car, malgré des scores pas très hauts, aux législatives il a obtenu le financement d'état (en plus de celui au prorata de parlementaires), aux municipales il a gagné un matelas d'élus locaux conséquent surtout dans les petites villes et villages et aux cantonales il a enraciné son parti.

Si l'accord et même les accords dont vous parlez se concrétisent, il est assuré d'avoir des élus dans toutes les régions de France.

Il suffit de regarder les scores respectifs du MPF et de CPNT en 2004 pour s'en convaincre. Et je ne parle pas de la plus value amené par le milliardaire celtique Ganley !

Vous avez raison de dire que malheureusement souvent une grosse partie des électeurs est séduit par ceux qu'ils croient les plus forts, ceux qui ont une dynamique entrainante, un peu comme dans le sport. C'est regrettable mais on le voit souvent.

Face à cela le camp national n'a rien à opposer ni à apporter en terme de renouveau (Car Lang mis à part bien sur mais ces élections sont surtout pour lui l'occasion de pouvoir émerger). J'ai même vu que les listes FN auraient une énième fois l'appellation "listes L.E.P.E.N" pour listes d'entente populaire et nationale. On a beau dire que c'est dans les vieux plats qu'on fait les meilleures soupes, si j'en crois ce que j'entends dans mon entourage, cette fois-ci ça ne marchera pas.

Il faut que les patriotes se serrent les coudes et qu'on ne leur mente pas. Il n'y aura pas d'élu de notre famille de pensée à ces élections. Vous avez même oublié un point essentiel dans votre article, c'est qu'avec l'accord que vous mentionnez, Bruno Gollnisch va souffrir et n'est pas assuré du tout d'être élu !

La seule chance qu'on aurait d'avoir des élus bien de chez nous, c'est si l'ensemble des forces nationales hors le clan mariniste s'alliait totalement autour de Carl Lang et de Bruno Gollnisch. Là, nous aurions une petite chance d'avoir des élus, avec Carl Lang et Bruno Gollnisch dans leurs régions, Jean Claude Martinez dans la sienne, Martial Bild en région parisienne, Antony dans l'ouest et un ou une Bompard dans le sud est, etc. (je prends les paris que dans le cadre d'une telle union nationale Bompard et Gollnisch seraient élus, malheureusement pour Carl c'est moins sur mais sait-on jamais)
Et symboliquement, on pourrait donner les DOM TOM au MNR et le centre aux identitaires, ils le méritent. En fait tout le monde devrait être dans le même bateau et laisser le radeau de la méduse à la fille le pen. Blague à part, ça ressemblerait à une reconstitution de ligue dissoute ! Surtout, ça provoquerait peut être un sursaut salvateur de nos camarades encore au front.

Je ne comprendrais surement jamais pourquoi jean marie le pen détruit tout ce qu'il a bâti, mais mon soucis est ailleurs, je veux qu'un mouvement national fort existe toujours en France. Et à vrai dire, personnellement je me moque bien qu'on ait des élus ou pas. Le principal c'est qu'aux yeux de l'opinion apparaisse l'image d'un mouvement uni comme enraciné et qui se projette vers l'avenir.

Là, ce qui se prépare n'augure rien de bon pour nos idées. Aussi je fais confiance à Carl Lang qui a eu le courage de résister, d'ouvrir une perspective et qui sera j'en suis sur un excellent guide dans la tempête.

thierry a dit…

Pour moi qui habite à Marseille et qui soutient Carl Lang de tout coeur, j'avais pris la décision de ne pas voter pour ces élections européennes : trop déçu par le pen ; villiers : hors de question, trop opportuniste ; Dupont-aignant : insipide et sans saveurs ; quand au couple Bompard : bof,bof...
A mon avis le plus qualifié à Marseille est Ronnie : connu, populaire, intelligent, et très sympathique.
Barillier aussi aurait pu faire l'affaire sauf qu'il se fourvoit toujours avec le MPF...

Marianne a dit…

Bien d'accord avec Thierry. J'aimerais bien que M Perdomo qui n'a laissé que des bons souvenirs à tout le monde depuis déjà plus de deux décennies revienne et prenne la tête de liste.

Bompard mari ou femme ? Je m'en contenterais c'est sur, mais Ronald Perdomo aurait ma préférence.

Damien ? Je ne sais pas, ça dépend, oui il faudrait qu'il quitte le MPF où son talent est tout de même assez méprisé je trouve vu qu'on ne le voit plus nulle part.

Sinon je vais peut être dire une bêtise mais pourquoi pas pour une fois un niçois (surtout ne me criez pas dessus les marseillais), et pourquoi pas un jeune identitaire ?

Après tout il faudra bien renouveler les générations.

Anonyme a dit…

Je lis ici dans ces commentaires des références à Marseille, Nice etc, mais je vous signale tout de même que l'élection européenne se joue sur une grande région bâtarde crée sur le modèle des lander allemands qu'on veut nous imposer alors qu'on en veut pas. déjà que nos régions sont mal faites, alors là ce serait le ponpon ! Donc, c'est bien joli de ne vous référer qu'à la "paca", mais cette région bâtarde et déracinée comprend votre belle région, mais aussi la Corse et surtout la région Rhône Alpes, la mienne, région au moins autant peuplée que la vôtre (plus en période non touristique) et autrement plus importante économiquement que la vôtre les amis. Désolé mais c'est la vérité. Alors moi je dis pourquoi pas un Lyonnais ou un Stéphanois voire un Grenoblois par exemple. A mes amis du sud je dis, ne trouvez vous pas que vous avez tendance à attraper la melonite et qu'à force d'enfler vos têtes vont devenir énormes ?
Ceci dit en toute amitié. N'oubliez pas que nous aussi en Rhône Alpes on peut prétendre voir un de nos "compatriotes" conduire une liste nationaliste. Merci. Je pense que c'est d'ailleurs le jeu du MPF que de chercher à glaner des voix partout en faisant ce qu'ils font. Ils mettent un "lyonnais" tête de liste (Louis), ils tentent de mettre Mme Bompard pour plaire à tous les patriotes mais aussi pour satisfaire la "paca", et ils mettent un chasseur en 3 pour plaire à tout le monde et si possible aux Corses si c'est M Morini. Vous devriez y penser chers amis de Provence et ne pas confondre cette élection qui arrive avec celles des régionales de 2010.