samedi 21 février 2009

JEAN CLAUDE MARTINEZ CANDIDAT DE LA VIE ! DE TOUTE LA VIE ? RASSURE NOUS JEAN CLAUDE ...

JEAN CLAUDE MARTINEZ CANDIDAT DE LA VIE ! DE TOUTE LA VIE ? RASSURE NOUS JEAN CLAUDE ...


video

http://www.martinez2009.fr/


Une question nous démange Jean Claude, elle nous taraude l'esprit et nous hante d'autant plus que nous t'avons vu à la grande « Marche pour la Vie » et que ta vidéo, que nous publions avec plaisir, est tout de même l'annonce officielle de ta candidature, que nous aimerions soutenir en plein, et s'intitule en page d'accueil de ton site « Les Raisons de ma Candidature ». Son contenu ne peut donc être ni mineur ni innocent.


Mettre Dieu en hypothèse, passe encore, mais pourquoi, et surtout comment peut-on faire un catalogue aussi brillant de la vie, catalogue globale allant, dans sa définition, du macrocosme au microcosme, de l'immensité de la voie lactée aux dangers de l'euthanasie, en passant par toutes les beautés de notre univers, le tout en réussissant l'exploit de ne pas citer une seul fois le mot « bébé », comme le mot naissance, et en évitant scrupuleusement le mot « avortement » ?


Nous sommes contre l'avortement par principe, car justement pour la VIE que tu mets en exergue Jean Claude.


Cependant, favorable à la nécessaire union dans la synthèse, nous n'allons pas en discuter avec toi en « pro vie », mais en nationalistes pragmatiques, à cheval entre Tradition et Modernité.


Nous allons le faire sur quatre points que nous jugeons modérés et pouvant donner accès au syncrétisme. Nous attendons réponses, remarques et clarification de ta part.


- On ne peut pas placer une campagne sous le patronage de la vie sans partir du commencement de celle-ci. C'est tout de même la base Jean Claude. Non ?


- En France, le débat sur l'avortement est biaisé comme faussé. Il ne s'agit pas ou plus du débat sur un éventuel « droit à l'avortement », mais d'un débat sur la loi Veil et ses extensions. Il n'y a plus de filles mères isolées, pas plus qu'il n'existe encore de « tricoteuses » Jean Claude. Les temps ont changé, et pas que dans le bon sens, puisqu'aucune politique familiale digne de ce nom n'a été instaurée en France depuis plus de 70 ans ! Une vraie politique familiale, évidemment nationale, avec un accueil de la vie prioritaire aurait évité la chute de la démographie, l'appel à l'immigration, un système d'adoption soviétique ubuesque et délirant, et évidemment l'avortement. La pratique et le remboursement systématique de l'avortement a non seulement tué des millions de vie, mais elle a également institutionnalisée l'horreur morale des avortements de complaisance majoritaires qui deviennent de fait des pratiques « contraceptives » criminelles. C'est la négation même de la vie Jean Claude ! Dans d'autres nations il existe un débat fort et clair entre « pro vie » et « pro avortement », mais en France ce débat n'existe même pas. Pire, le terrorisme intellectuel de gauche a fait en sorte qu'une suggestion de suppression de la loi Veil (et de ses extensions) soit assimilée à du « fascisme ». Soyons sérieux. Il nous semble tout de même qu'à minima, il y a (il y avait ?), hors le clan mariniste, consensus sur ce point au sein du Mouvement National. La remise en cause de ces lois nous semblent être une indispensable étape, un préalable obligatoire avant la mise en oeuvre d'une grande politique de la VIE. C'est aussi et surtout cela remettre les idées à l'endroit. Que dans un premier temps, le temps de faire comprendre à nos compatriotes la ringardise passéiste et barbare de l'avortement, le temps de mettre en place nos solutions et notre grande politique familiale, on laisse une possibilité d'avortement dans certains cas, sous condition précises, et sans remboursement automatique sauf circonstances exceptionnelles et dramatiques, soit. Mais nous ne pouvons pas aller en deçà. Autrement, nous tuons le principe et la vérité même de la vie, substantifique moelle de notre idéal.


- Plus la médecine avance, plus la vie gagne (et pour notre part nous ajouterons plus Dieu est présent). C'est ce que tu affirmes dans ta vidéo Jean Claude et tu as bien raison. Plus les chercheurs font des progrès, plus la mort recule. De nos jours, on arrive quasiment à faire vivre des prématurés dans la même période limite autorisée pour avorter (certains savants y étant déjà parvenu de par le monde). Te rends-tu compte Jean Claude ? Te rends tu compte de la dimension symbolique de la chose ? Te rends-tu compte de la portée du message ? La clé de voûte, l'excuse suprême des « pro avortement » est (était) de dire qu'ils ne tuent pas la vie puisque, pour ces gens, la vie ne débuterait prétendument pas avant la naissance dite "classique"... Cette excuse vole en éclats ! La médecine prouve, et prouvera encore plus demain, que l'avortement tue la vie ! Elle tue la vie Jean Claude ! Comment parler de la vie sans évoquer ce qui la tue ? L'Homme ressemble souvent à l'Ourobouros, ce serpent de la légende qui se mord la queue. Avec ton talent et ton intelligence, tu ne peux pas tomber dans ce piège là. Il existe de nos jours tant de possibilités potentielles pour éviter l'avortement, tant de moyens d'informations, de prévention et de contraceptions, que l'avortement érigé en dogme absolu nous paraît idéologiquement nauséabond et à tout le moins très discutable. Sur le point technique médical (oublions un instant le sacré) de l'apparition de la vie, il nous semble là aussi qu'il devrait y avoir consensus sur le fait de calquer toute loi sur l'avancée de la médecine et de l'adapter au fur et à mesure, en y ajoutant l'indispensable principe de précaution. Ainsi, tout avortement devrait être interdit (et criminalisé) au-delà d'une période qui serait calculée de manière à prendre en compte le nombre de semaines après lesquelles la médecine peut faire vivre un bébé prématuré, moins le laps de temps évident du principe de précaution. Étant donné la rapidité des progrès allant tous dans le sens de la vie, le curseur devrait bouger rapidement. Excuse nous d'être aussi froids et calculateurs dans notre pragmatisme Jean Claude, encore une fois nous sommes opposés à l'avortement par principe, mais non seulement nous sommes ouverts et donc partisans d'une juste synthèse, mais nous voulons également mettre en avant la logique, pour mettre nos adversaires face à des contradictions qui tôt ou tard finiront par leur faire prendre conscience de l'absurdité infernale qu'ils osent défendre. Nous aimerions là aussi que tu nous rassures sur ces positions minimales.


- Dernier point Jean Claude. Ta maison s'appelle la « Maison de la vie et de la liberté ». De nos jours la liberté est devenue une religion. Tout le monde affirme de concert qu'il n'y a pas de vie sans liberté, qu'on ne peut vivre sans être libre. Soit. Mais peut-il y avoir une quelconque liberté sans vie ? Est-on libre sans vivre ? Liberté de vivre, liberté de choisir, liberté à la fois humaine et morale, c'est aussi cela la Vie. Dans ce cadre là, es-tu d'accord avec nous pour affirmer que les médecins doivent pouvoir évoquer la « clause morale et/ou de conscience » pour refuser de pratiquer des avortements ? Es tu d'accord pour affirmer avec nous qu'il faut en finir de façon définitive avec les oukases de l'administration en matière de règles d'adoption ? Es tu d'accord pour affirmer avec nous que la liberté par le bas est celle de la décadence, que la liberté sans garde-fous c'est l'anarchie et que la liberté par le haut va de pair avec la responsabilité ? Es tu enfin d'accord avec nous pour dire que ce pays est certes tolérant, mais qu'il a le droit d'être libre d'afficher ses valeurs de VIE et d'affirmer qu'il y a le bien mais qu'il y a aussi le mal ?


Nous exécrons la pseudo morale actuelle qui affiche par exemple (et symboliquement) son homophilie en forme de cache sexe et qui dans le même temps traîne le pape dans la boue. Ce système qui entend nous imposer ses fausses valeurs et qui ose, toute honte bue, affirmer dans le même temps ce qui est mal, et donc interdit, souvent sous la menace de lourdes peines, (liberté d'expression, liberté de fumer, liberté de boire, liberté politique, identité, patriotisme bien sur, etc), et ce qui serait bien (antiracisme, lutte contre l'homophobie, multiculturalisme, laïcisme intégral, négation de la famille, avortement, etc).


Un tel système Jean Claude, un système capable d'aller dans nos collèges pour en ôter les distributeurs de confiseries, au motif de lutter contre l'obésité (pendant que l'argent du contribuable servira évidemment à lutter contre l'anorexie), et de les remplacer par des distributeurs de préservatifs, tandis qu'il se trouvera un « joyeux professeur » pour enseigner que la sexualité est potentiellement indifférenciée, qu'il existe quantité de modèles familiaux et que l'avortement est un incommensurable progrès de l'humanité. Un système capable de venir nous expliquer que de commettre un excès de vitesse serait criminel, mais que de défiler avec une plume dans le cul à la « gay pride » serait le « nec plus ultra » du bon goût, de la liberté et de la culture moderne. Un tel système capable de mettre la pyramide la pointe en bas, d'inverser radicalement toutes les valeurs, à commencer par les valeurs de VIE Jean Claude. Et bien un tel système, nous le jetons sans peine à la poubelle !


Et ce ne sont pas quelques fausses élites, une poignée de pseudo prêtres et tous leurs collabos qui nous feront changer d'avis.


Ils n'ont rien cassé du tout puisqu'ils n'avaient jamais rien bâti ! Ils ont simplement, diaboliquement et méthodiquement mis la France à l'envers et il nous appartient de la remettre à l'endroit. Notre vieille France n'a certes pas besoin d'une énième révolution, elle n'a besoin que de réformateurs motivés et sincères qui la remettront droite et en équilibre, de manière humaine, saine et juste.


Nous pensons qu'avec Carl Lang, tu peux être de ceux-là Jean Claude.


C'est le poète grec Théocrite qui, au IIIème siècle avant JC, dans un épigramme tiré de son sublime recueil « les Idylles », a immortalisé le vieil adage :


« Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir ».


C'est tout le sens de notre combat Jean Claude.


Marcel Pagnol a écrit : « De mourir ça ne me fait rien, mais ça me fait de la peine de quitter la vie »


Tu te dis investi par la vie Jean Claude, tu étais même présent à la marche du même nom, alors ne la fuis pas maintenant pour d'obscures raisons de marketing électorale, nous t'en conjurons.

Ne la quitte pas et rassure nous sur ce point. C'est tout ce que nous te demandons.


Merci.


VIVE LA VIE !



TOUS AVEC CARL LANG !



11 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme toujours avec Martinez, c'est très confus et à des années-lumières du combat nationaliste. Même s'il dit beaucoup de choses vraies, ça part dans tous les sens sans que l'on parvienne à deviner où il veut en venir.
Éluder le droit à l'enfant de naître alors que l'on s'intitule le "candidat de la vie" est pour le moins suspect.
Enfin, même s'il possède des compétences énormes dans nombre de domaines, son égo démesuré transpire de manière bien trop ostentatoire dans cette vidéo. On dirait presque un entretien d'embauche plutôt qu'une déclaration de candidature.
Martinez a toujours été un électron-libre, un fou génial, au sein d'une structure comme le FN où son talent pouvait lui permettre ses écarts. Toutefois, je crains qu'il ne se brûle les ailes en faisant cavalier seul et détourne les nationalistes de sa candidature.
Honnêtement, quel électeur va comprendre son message ? Comment celui qui en a marre de l'immigration, de l'insécurité, des impôts, des conséquences du mondialisme débridée, de la perte de son identité, va s'y retrouver dans la Maison de la Vie ?
Carl Lang est bien plus structuré et clair dans ses propos et surtout, dans ses objectifs politiques.

Louis a dit…

Si je peux me permettre, pour la première fois, je ne suis pas d'accord avec cet article. Il sème la division alors qu'il devrait y avoir l'unité de Carl et de Jean-Claude qui existe dans les faits.

Je préfère croire que cet article est du 4ème degré, ou un peu d'humour en cette période de crise.

Patrick a dit…

En toute amitié je ne comprends pas votre acharnement à vouloir défendre le professuer Martinez. Il est parti du FN sans vouloir rallier Carl Lang, il veut la jouer en solo, c'est un grand ami de Alain Soral( qui ne votera même pas pour lui !), il continue à prôner son alter je ne sais quoi, il est peut être allé à la marche pour la vie mais il ne pipe mot sur le massacre des innocents (mais il est défavorable à la peine de mort pour les assassins !!!), il est plus que tiède sur la préférence nationale, et je pourrais poursuivre ainsi pas mal de lignes.

Je l'apprécie pourtant Martinez car je le trouve brillant au fond, mais si la synthèse qu'il pratiquait avant c'était seulement son amitié et son affection pour Jean Marie Le Pen et non sur des idées claires partagées en commun avec ses camarades, alors là je crois bien que rien ne sera possible avec lui. Contrairement à celle de Carl, sa campagne s'annonce confuse et non limpide. Concernant sa vidéo, j'étais aller la voir sur son site et ça saute aux yeux, c'est vraiment n'importe quoi et ça en deviendrait presque (tragi) comique de parler pendant 20mn de la vie sans même prononcer une seule fois les mots de naissance, de bébé, d'enfant et d'avortement. Cette variante sidérante du jeu du "ni oui ni non" est d'autant plus regrettable qu'en regardant sa vidéo l'autre jour j'ai constaté que sur tout le reste, c'est parfait, brillant, rien à dire, impeccable ! J'étais en parfait accord avec lui. Donc évidemment, ça m'a marqué.

Vous avez bien raison, il doit clarifier ce point au plus vite et moi si j'étais lui je referais carrément ma vidéo. Il peut le faire la campagne n'est pas commencée et on est pour le moment et si je peux m'exprimer ainsi comme qui dirait entre nous.

Bravo à vous pour votre article, vos propositions devraient texto faire partie de tout programme d'union des nationaux.

Pour Jean Claude Martinez je maintiens qu'il doit bien sur conserver son originalité qui fait sa force, mais qu'il ne doit pas sombrer ni dans l'oubli qui fait tache comme ça ni dans le fourre tout idéologique. Le compromis oui, l'abandon de nos valeurs non.

Karine a dit…

Je suis d'accord avec Patrick et le premier commentaire. Jean Claude Martinez est excellent quand il parle d'économie, quand il débat avec humour, quand il nous fait profiter de son érudition et de sa faconde. Mais parler de vie sans parler des bébés et de l'avortement, ce serait comme parler d'économie sans parler d'argent ni de pouvoir d'achat. J'ai du mal à comprendre.

Olivier et Nadège a dit…

Je pense qu'il faut vraiment une clarification à tous les niveaux. Cela ne vaut pas que pour Martinez qui fait là une erreur certes, mais cela doit valoir pour tout le monde. On ne peut pas partir dans toutes les directions, c'est impossible. J'attends avec impatience le lancement du nouveau parti de Carl lang ainsi que son programme. Après, il faudra que tout le monde s'aligne sur l'essentiel et garde ses choix personnels uniquement quand ça ne nuit pas au points vitaux et fondamentaux du programme en commun. Vos positions sur l'avortement sont le reflet de ce que pensent tous les sympathisants de la france française, et si la vie ce n'est pas à la base la naissance qu'est ce que c'est alors ? oui il faut que M Martinez clarifie, mais c'est valable pour tout le monde, pas que pour lui.

William a dit…

Je vous trouve bien tolérant ! Ils sont ou les fondamentaux ? Quand on se dit nationaliste, on est contre l'avortement enfin c'est évident. Je crois que M Martinez est sincère et qu'en fait il a toujours été "socialiste" de ce point de vue, donc toujours partisan du maintien de la loi Veil. Ca m'étonnerait grandement qu'il vous réponde, surtout positivement. Je ne suis pas du sud ouest mais de toute façon je n'aurais jamais voté pour lui, même intégré au mouvement de Carl Lang. Les deux n'ont rien à voir ce n'est pas la même chose. Dans les temps qu'on vit, je ne vois pas l'intérêt de négocier quoique ce soit sur nos fondamentaux. Ceci dit bravo pour votre site et bonne continuation.

Nadège a dit…

J'ai regardé la vidéo en entier et j'en suis tombé à la renverse. C'est pas possible, non les amis ça ne peut être qu'un malheureux oublie, c'est clair je crois. Il cite tout, euthanasie, personnes âgées, malades, enfants, la vie à tous les âges, la vie agricole, la nature, la vie économique, la vie à l'école, l'université, de l'hôpital, du cancer, des mamographies, la vie des transports, la vie sociale, la vie dans l'espace, la vie européenne, la vie sur les routes, la vie ferroviaire, la vie dans les tous derniers âges, l'essentiel de la vie, la vie animal, la vie en forme de miracle, bref tout y passe, mais très curieusement, oui, il n'y a aucune référence ni aux nouveaux nés, ni à la naissance, ni à l'accueil de la vie, ni à l'avortement, ni même à la vie familiale, tout juste une référence plus qu'étrange à la vie à partir de "la sortie de la crèche" (bizarre). Oui, il ne peut s'agir que d'un oubli et il va rectifier rapidement je pense, il le faut d'ailleurs car c'est trop énorme. Par contre, il affirme que nous sommes seuls dans l'univers et je ne suis pas d'accord avec lui. Si la Vie n'a pas encore été trouvée dans l'infini du cosmos, il faut savoir qu'on en a observé (je dis bien observé pas visité même avec une sonde) à peine un milliardième, alors ce serait comme dire qu'il n'y a personne à Versailles après en avoir seulement visité le petit trianon. Il faut savoir raison garder. Et même si la vie était découverte ailleurs que sur terre, cela ne remettrait en cause ni Dieu ni nos valeurs, il ne faut pas avoir peur.

Anonyme a dit…

Je vous remercie de remettre les pendules à l'heure. Moi aussi je suis opposée à l'avortement mais vous avez raison il faut procéder par étapes sans risquer de heurter une partie de l'opinion dans l'erreur mais manipulée et de bonne foi. Vos positions sont justes et équilibrées.

franc-sparte a dit…

bonjour à tous,

Il y a UN (pas cent, pas dix, pas deux) problème capital à régler, duquel dépendent tous les autres.

L'immigration-invasion.

Dans 50 ans, un peu plus un peu moins les européeens seront minoritaires sur le sol de la métropole.
Dans moins de 25 ans la situation sera devenue irréversible.

Nous devons amener au pouvoir des hommes qui organiseront l'inversion des flux migratoires.

Tous nos autres choix personnels, en matières de société, économique, politique ne doivent plus etre des sujets de discussion.

Nous aurons tout le loisir de nous étriper, entre français, quand le problème essentiel aura été réglé.

Je vous en conjure, blindez votre esprit contre toute tentative de division artificielle et ne perdez plus une seconde de vue notre ligne bleue des vosges.

C'est à notre détermination sur CE SUJET que le peuple nous suivra.
Le reste c'est de la littérature.

Mélanie a dit…

@ Franc Sparte,

J'ai toujours apprécié vos commentaires et je suis encore d'accord avec vous. Et nous ne remplacerons l'immigration avec le maintien de la barbarie de l'avortement qui tue des millions de français et françaises depuis 1976. Plus grave à mon sens, nos sociétés sans valeurs ni repères ne sont plus des phares de par le monde alors que telle était notre mission qu'on a appelé un temps civilisatrice. Résultat, le monde arabo musulman devient attractif y compris pour une part de membres ou de groupes de notre famille de pensée. Si nous ne redevenons pas forts et solides dans nos corps nos coeurs et nos têtes, à quoi bon servirait d'inverser les flots migratoires. Cela n'empêcherait nullement notre sibmersion. Non à la division stérile, mais encore plus non à la stérilité tout cours.

franc-sparte a dit…

bonjour Melanie,

Disons que dans une nation restée elle-même, c'est à dire ce qu'elle est depuis des millénaires, même les pires dérèglements moraux sont réversibles;

Mais la submersion migratoire, elle, sera irréversible.

C'était il y a quelques jours, le centième anniversaire de la mort de Géronimo...